Un programme d’actions de développement durable co-construit avec les acteurs sur la CC de Brocéliande (35)

CC BroceliandeCC Broceliande
CC BroceliandeCC Broceliande
CC BroceliandeCC Broceliande

Infos pratiques

Adhérent depuis 2017
Président : Bernard Ethoré
Adresse : 1 Rue des Korrigans, 35380 Plélan-le-Grand
Téléphone : 02 99 06 84 45
Nbre d’habitants : 17906
Superficie : 296,86 km²

www.cc-broceliande.bzh/
Contact BRUDED : Mikael Laurent

Autres expériences de CC Brocéliande

La Communauté de communes de Brocéliande a utilisé une méthode participative et innovante, la ‘‘DDmarche’’, pour définir un programme structuré d’actions de développement durable pour son territoire : mobilités, circuits courts, énergies renouvelables, marchés publics…

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

A 20 km au sud-ouest de Rennes, s’étirant sur la route nationale Rennes-Vannes-Lorient, la Communauté de Communes de Brocéliande rassemble 8 communes et plus de 18 000 habitants. Cette situation privilégiée combinée à un fort attrait touristique contribue au dynamisme du territoire qui ne connait que 7,6% de chômage.

Structurer les actions

L’intercommunalité mène depuis plusieurs années des actions diverses en matière d’environnement et de développement durable : dans le cadre de sa compétence déchets avec la mise en place de la redevance incitative et des opérations de prévention et de réduction des déchets, avec le développement de chaufferies bois pour des équipements intercommunaux (Paimpont, Plélan-le-Grand)…
Les communes ont elles-mêmes mené plusieurs actions en matière de maîtrise de l’énergie et de production d’énergies renouvelables, d’approvisionnements locaux… Pour autant, les communes et l’intercommunalité ne disposaient pas d’un inventaire exhaustif de ce qui avait été fait par les uns et par les autres, ni d’un programme intercommunal concerté de développement durable. Sous l’égide de Bernard Ethoré, Président, une démarche globale a donc été initiée et pilotée par Murielle Douté-Bouton, Vice-Présidente et Cécile Piel, chargée de mission habitat et développement durable.

L’objectif est de structurer nos actions et les rendre encore plus visibles auprès des ménages et des collectivités en inscrivant toutes ces initiatives dans un schéma global.

Bernard Ethoré, président de la communauté de commune de Brocéliande

Une démarche en 3 temps

Initiée en octobre 2016, la démarche a été menée en 3 temps :

  • une phase « diagnostic et enjeux du territoire » réalisée en interne puis partagée lors d’une soirée de co-construction avec les acteurs du territoire (18 mai 2017),
  • une phase « construction du programme d’actions » également élaborée avec les acteurs du territoire au cours d’une nouvelle soirée (16 juin),
  • une mise en oeuvre opérationnelle après la présentation du programme d’actions définitif au cours d’une ultime soirée (février 2018) au cours de laquelle les participants étaient invités à s’inscrire aux groupes de travail « actions ».

Trois partenaires

Pour accompagner sa démarche, la communauté de communes s’est entourée de 3 partenaires :

  • Territoires Conseils, qui anime un réseau national de territoires engagés dans des démarches de développement durable et qui diffuse la méthodologie de la ‘‘DDmarche”, « qui correspondait au type de démarche très pragmatique que nous souhaitions mettre en oeuvre » se satisfait Murielle Douté-Bouton.
  • le CPIE de Brocéliande spécialisé dans les démarches participatives, qui accompagne l’EPCI de manière suivie et assure l’animation lors des étapes de co-construction avec les acteurs du territoire.
  • BRUDED qui apporte un regard extérieur sur la démarche, indique les points de vigilance, fait le lien avec d’autres initiatives du réseau et partenaires, puis apporte son concours aux actions concrètes de la communauté de communes.

Un diagnostic en interne

L’EPCI a décidé de mener intégralement sa démarche en interne.

Nous ne souhaitions pas un diagnostic réalisé par un bureau d’étude que les élus et les services auraient eu du mal à s’approprier. Notre démarche se voulait pragmatique et visait à aller rapidement vers un programme d’actions.

Murielle Douté-Bouton, maire de Plélan-le-Grand
et vice-présidente de la communauté de commune de Brocéliande

C’est donc elle et Cécile Piel, appuyées par Laurence Loisel, DGS et les services de l’EPCI, qui ont assuré la réalisation du diagnostic. Celui-ci a consisté à :

  • rencontrer en binôme, élue-chargée de mission, l’ensemble des maires des 8 communes et les acteurs du territoire : associations, entreprises… identifiés comme menant des actions volontaristes de développement durable,
  • rassembler et compiler de nombreuses données issues des communes, de l’intercommunalité ou des syndicats de collectivités,
  • inventorier les pratiques de la communauté de communes.

Une co-construction

L’ensemble du processus de co-construction a été établi très en amont et rappelé à chaque étape. Les qualités d’animation du CPIE ont permis d’avoir des évènements à la fois productifs et conviviaux. « Il y a eu beaucoup de participants, d’échanges, d’idées » se réjouit le Président. De fait, chaque soirée a compté entre 50 et 70 participants, dont environ 1/4 d’élus, 1/4 de partenaires institutionnels, 1/4 d’habitants et d’associatifs,1/4 d’autres acteurs et quelques agents. A chaque phase, la validation s’est faite en commission développement durable – élargie à l’ensemble des maires – « qui a souhaité garder et respecter les orientations et actions issues des soirées de travail » témoigne Murielle Douté-Bouton.

Le programme d’actions

Dix orientations sont ressorties des groupes de travail donnant lieu à 150 propositions d’actions. 27 ont été retenues comme prioritaires compte-tenu de l’importance de leur enjeu pour le territoire et de la capacité de l’EPCI à les mettre en oeuvre. Parmi les chantiers à mener, on trouve la liaison des communes entre-elles par un réseau cyclable, la réalisation d’un schéma de développement des énergies renouvelables, le soutien au développement des circuits courts ou l’exemplarité des marchés publics. Un budget de 441 000 € a été voté, « hors temps agent, investissement pour réaliser les aménagements cyclables, mise en oeuvre du PCAET… » et « en comptant sur de nouveaux soutiens financiers » indique la Vice-Présidente qui compte sur BRUDED « pour alimenter la Communauté de communes en retours d’expériences d’autres EPCI ayant mené des actions similaires » afin de l’aider à avancer rapidement.

La DDmarche

La DDmarche est une méthode conçue par l’UNCPIE et Territoires conseils pour établir un programme d’actions partagé de développement durable, en moins d’un an, à l’échelle d’un EPCI. La CC de Brocéliande est le 1er territoire breton à le mettre en oeuvre.

Cette méthode nous permet d’être en réseau avec 6 autres EPCI à l’échelle nationale et d’échanger sur nos méthodes, sur l’avancement de notre projet.

Murielle Douté-Bouton.

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Landeda médiathèqueLandeda médiathèque
Landeda médiathèqueLandeda médiathèque
Landeda médiathèqueLandeda médiathèque
Saint Sulpice la forêt cantine bioSaint Sulpice la forêt cantine bio
Saint Sulpice cantineSaint Sulpice cantine
  Recevez nos Brèves mensuelles !