Éco-quartiers et éco-bourgs : une labellisation qui progresse

logo-écoquartier-2
écoquartier
Plouezoc'h_amgt-centre-bourg_vision-habitants-2018Plouezoc'h_amgt-centre-bourg_vision-habitants-2018

Au-delà du label « éco-quartier »décerné par le Ministère de la transition écologique et solidaire, auxquels des communes françaises et bretonnes en particulier se sont bien engagées (comme Hédé-Bazouges, précurseur en la matière !), des communes ont entrepris depuis quelques années une démarche de labellisation plus large « d’éco-bourg », plus adaptée aux territoires ruraux que la simple notion d’éco-quartier plus associée aux villes.

Plouezoc’h et Plougonven (Finistère) ont atteint le niveau 2 de cette labellisation en 2019.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

La mise en place du label date de 2013 alors qu’entre 2009 et 2011, il y a eu des appels à projet pour lancer le volet éco-quartier du plan Ville Durable (issu du grenelle de l’Environnement). L’année 2019 marquait donc le 10ème anniversaire de cette politique qui a traversé la décennie et les différents gouvernements.

La labellisation se déroule en quatre étapes

  1. Engagement de principe et signature de la charte Éco-Quartier
  2. Pré-labellisation du projet par le Ministre de la Transition Écologique et Solidaire après expertise puis examen en Commission Régionale et en Commission Nationale au regard de la charte Éco-Quartier
  3. Véritable labellisation de l’opération accordée via un second processus d’expertise et d’examen régional et national
  4. Confirmation au regard des performances a posteriori via une gamme d’indicateurs adéquats

La Bretagne, toujours innovante, a développé une approche en mode « éco-bourg » dès le premières candidatures (Daoulas et Pleyber-Christ en 2015, Saint Coulitz, Laz et Argol en 2017, Plouezoc’h et Plougonven en 2019) afin d’éviter l’écueil des « éco-lotissements » qui se sont souvent réalisés en extension urbaine, ne pouvant prétendre à une dénomination d’écoquartier. Cette démarche s’est ainsi étendue sur tous les territoires ruraux.

Parmi les 35 communes engagées dans des démarches de labellisation depuis 2015 en Bretagne, douze sont adhérentes au réseau BRUDED. En 2019, Plouezoc’h et Plougonven (29) ont atteint l’étape 2. C’est ainsi qu’elles se verront discerné le label au niveau de l’étape 2 pour leur projet « d’éco-bourg » lors de la Cérémonie de remise des labels ÉcoQuartiers 2019 à l’UNESCO le 5 février 2020. Reste donc pour l’une et l’autre à réaliser suffisamment d’éléments de leur projet « éco-bourg » pour pouvoir solliciter le label « étape 3 » en temps venu.

Il n’y a pas de délai pour la labellisation, l’enjeu c’est le résultat. La DDTM reste bien sûr auprès de ces communes pour les accompagner, en lien avec les autres partenaires.

Au delà de l’enjeu de chacune des communes, il y a bien sûr l’enjeu global du territoire breton dans son ensemble.

François Martin, DDTM 29

En savoir plus

Un film « Des écoquartiers en milieu rural, c’est possible ! » –  2017 – DREAL Bretagne et DDTM 22, 29, 35, 56

Plateforme nationale des écoquartiers

Contact

François Martin, DDTM 29, référent Finistère pour les écoquartiers – 02 98 76 51 74

mis à jour 5 février 2020

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Éco-quartiers et éco-bourgs : une labellisation qui progresse

logo-écoquartier-2
écoquartier
Plouezoc'h_amgt-centre-bourg_vision-habitants-2018Plouezoc'h_amgt-centre-bourg_vision-habitants-2018

Au-delà du label « éco-quartier »décerné par le Ministère de la transition écologique et solidaire, auxquels des communes françaises et bretonnes en particulier se sont bien engagées (comme Hédé-Bazouges, précurseur en la matière !), des communes ont entrepris depuis quelques années une démarche de labellisation plus large « d’éco-bourg », plus adaptée aux territoires ruraux que la simple notion d’éco-quartier plus associée aux villes.

Plouezoc’h et Plougonven (Finistère) ont atteint le niveau 2 de cette labellisation en 2019.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

La mise en place du label date de 2013 alors qu’entre 2009 et 2011, il y a eu des appels à projet pour lancer le volet éco-quartier du plan Ville Durable (issu du grenelle de l’Environnement). L’année 2019 marquait donc le 10ème anniversaire de cette politique qui a traversé la décennie et les différents gouvernements.

La labellisation se déroule en quatre étapes

  1. Engagement de principe et signature de la charte Éco-Quartier
  2. Pré-labellisation du projet par le Ministre de la Transition Écologique et Solidaire après expertise puis examen en Commission Régionale et en Commission Nationale au regard de la charte Éco-Quartier
  3. Véritable labellisation de l’opération accordée via un second processus d’expertise et d’examen régional et national
  4. Confirmation au regard des performances a posteriori via une gamme d’indicateurs adéquats

La Bretagne, toujours innovante, a développé une approche en mode « éco-bourg » dès le premières candidatures (Daoulas et Pleyber-Christ en 2015, Saint Coulitz, Laz et Argol en 2017, Plouezoc’h et Plougonven en 2019) afin d’éviter l’écueil des « éco-lotissements » qui se sont souvent réalisés en extension urbaine, ne pouvant prétendre à une dénomination d’écoquartier. Cette démarche s’est ainsi étendue sur tous les territoires ruraux.

Parmi les 35 communes engagées dans des démarches de labellisation depuis 2015 en Bretagne, douze sont adhérentes au réseau BRUDED. En 2019, Plouezoc’h et Plougonven (29) ont atteint l’étape 2. C’est ainsi qu’elles se verront discerné le label au niveau de l’étape 2 pour leur projet « d’éco-bourg » lors de la Cérémonie de remise des labels ÉcoQuartiers 2019 à l’UNESCO le 5 février 2020. Reste donc pour l’une et l’autre à réaliser suffisamment d’éléments de leur projet « éco-bourg » pour pouvoir solliciter le label « étape 3 » en temps venu.

Il n’y a pas de délai pour la labellisation, l’enjeu c’est le résultat. La DDTM reste bien sûr auprès de ces communes pour les accompagner, en lien avec les autres partenaires.

Au delà de l’enjeu de chacune des communes, il y a bien sûr l’enjeu global du territoire breton dans son ensemble.

François Martin, DDTM 29

En savoir plus

Un film « Des écoquartiers en milieu rural, c’est possible ! » –  2017 – DREAL Bretagne et DDTM 22, 29, 35, 56

Plateforme nationale des écoquartiers

Contact

François Martin, DDTM 29, référent Finistère pour les écoquartiers – 02 98 76 51 74

mis à jour 5 février 2020

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

saint martin des champs budget participatif
aire de jeux Saint Martin des Champsaire de jeux Saint Martin des Champs
Plougonven_oeuvre-finie_2020
  Recevez nos Brèves mensuelles !