Gourlizon (29) : La requalification globale du centre-bourg pour lui redonner vie

gourlizon_2019_02-26-10Gourlizon_2019_ouverture espaces publics
gourlizon_2019_02-26-2

Infos pratiques

Adhérent depuis 2016
Maire : Emmanuelle Rasseneur
Adresse : 12 Rue de la Mairie, 29 710 Gourlizon
Téléphone : 02 98 91 08 92
Nbre d’habitants : 898
Superficie : 9,91 km²
Intercommunalité : Haut Pays Bigouden
www.gourlizon.bzh/
Contact BRUDED : Maïwenn Magnier

Autres expériences de Gourlizon

La commune a mené avec entrain de nombreuses opérations qui ont toutes pour objectif de contribuer à la revitalisation du centre-bourg : commerces, logements sociaux, espaces publics, aménagements inter-générationnels, le tout en lien étroit avec les habitants.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Située à mi-chemin entre Quim­per et Douarnenez, la com­mune de Gourlizon compte 915 habitants sur le territoire de la CC du Haut pays bigouden. En 2006, le dernier commerce périclitait, après la fermeture d’autres avant lui et la rue principale donnait une impression de déshérence. La commune présente pourtant un fort dynamisme : de nombreux jeunes, une centaine d’en­fants à l’école, des associations dyna­miques et des habitants volontaires.

Contexte politique favo­rable

En 2013, le Département du Finistère a lancé une étude sociologique préfi­gurant l’appel à manifestation d’inté­rêt pour la revitalisation des centres-bourgs grâce auquel la commune a pu financer des actions.

Les résultats de l’étude nous ont amenés à envi­sager l’aménagement de manière systémique : requalification du bâti, nécessité d’ouvrir une vue sur l’église enclavée, créer des équipements pour les familles, mettre en valeur les associations, développer un nouveau commerce de proximité, densifier l’habitat

Emmanuelle Ras­seneur, maire

Les nombreux enjeux sont alors repris par les élus qui ont assuré la maîtrise foncière en priorité et la mobilisation de partenaires : Communauté de communes, CAUE, FIA, SAFI, Dépar­tement, Finistère Habitat, Région, État et BRUDED. La population a été asso­ciée dès le début également, grâce à des réunions publiques deux fois par an et des chantiers participatifs.

Les réalisations

La commune a réalisé de nombreux aménagements dans le cœur de bourg en réponse aux souhaits de conforter la place de l’enfant et des familles et d’accompagner la dyna­mique associative et commerciale.

Espace public en entrée de bourg

L’entrée du bourg a été complète­ment retravaillée. S’appuyant sur les retours des habitants, la municipalité a choisi d’ouvrir largement l’espace en effaçant plusieurs bâtisses n’ayant pas de valeur architecturale ou patri­moniale particulière : l’ancien hangar Pliquet, un immeuble (ancien hôtel restaurant Le Pennec) et la moitié de la longère en pierre «Ty Bras» ont ainsi été déconstruits pour faire place à un mini rond-point, des plateformes de ralentissement et une jolie pers­pective sur l’église jusque là cachée et invisible de la rue.

Une fresque réalisée par une artiste peintre (Ludvine Pensard de Pont- Aven) a vu le jour en juillet 2018 sur le pignon de la maison située au rond-point. Le calvaire dans l’enclos de l’église a été dégagé et l’escalier qui y mène déconstruit pour refaire le mur d’enceinte, redonnant ainsi une cohérence globale au lieu. Le fleuris­sement et les aménagements paysa­gers ont remplacé les nombreuses œuvres réalisées précédemment par les habitants.

Beaucoup de nostalgie a été expri­mée sur ces transformations de l’es­pace ; ainsi, un écrivain public a été missionné pour aller à la rencontre des habitants et recueillir leur histoire, dans une optique de transmission de la mémoire vécue. Cette démarche est accueillie avec beaucoup d’en­thousiasme.

Espaces enfants et jeunes

Le han­gar situé derrière la placette/mai­son des associations est aujourd’hui un espace couvert (mais ouvert) qui donne sur la nouvelle aire de jeu pour les plus petits et à côté du nouveau «city stade» pour les adolescents. On y trouve des bancs et une mini bibliothèque en libre-service (fabri­qués par des bénévoles de la com­mune). Des petits aménagements pour les adultes pouvant surveiller leurs enfants tout en discutant fonc­tionnent bien, comme les aires de jeu : elles sont sécurisées (loin de la route) et fonctionnelles.

Logements

La commune a négocié avec Finistère Habitat pour construire des logements sociaux à la place de l’ancienne boulangerie (propriété CCHBP) fermée en 2015. La CC a réa­lisé la démolition et vendu le terrain nu à Finistère Habitat (15 K€) pour y réaliser 3 T3, sans jardin, avec un espace de stationnement à l’arrière et une micro station d’épuration. Les travaux s’achèveront en juin 2019.

Une épicerie – bar – restauration

La CC, propriétaire du bâtiment « Chez Jeanne » l’a démoli pour reconstruire un commerce grâce à de nombreuses subventions. La CC avait gardé la licence IV (de l’ancien bar). Les amé­nagements intérieurs ont été réalisés par le gérant et la terrasse à l’arrière du bâtiment a été réalisée bénévo­lement par les élus de la commune. La CC gère le bail commercial avec le nouveau gérant originaire de Gour­lizon, qui cherchait à s’implanter sur la commune. « Ce projet de nouveau commerce était une aubaine pour lui, comme pour la commune, explique la maire, nous n’avons pas eu besoin de chercher pour trouver la perle rare ! ». Le nouveau multi commerce a ouvert ses portes début 2019 et le bar associatif provisoire qui avait déménagé dans la maison des asso­ciations a donc fermé les siennes. En plus de la principale activité du bar s’ajoute une petite restauration le midi (30 couverts), des plats à empor­ter le vendredi soir et la petite épice­rie qui permet le dépannage.

Maison des associations

Propriété communale, le rez-de-chaussée ser­vant de bar associatif a été aménagé à moindre coût par la commune. L’étage comporte quatre pièces (anciennes chambres) qui ont été mises à disposition des associations qui les aménagent bénévolement (peinture et rénovations simples) avec du matériel fourni ou payé par la commune.

 

Arrivée en fin de mandat, nous avons dépassé les objectifs que nous nous étions fixés pour la revitalisation du bourg. Pour y parvenir, le partage d’ex­périmentation a été crucial.

Emmanuelle Rasseneur, maire

 

Prochaines étapes

La municipalité ne compte pas s’arrê­ter là. Dans les cartons, on trouve des projets de rénovation-extension de la mairie, un peu vétuste et surtout peu fonctionnelle, une nouvelle station de phyto-épuration communale, des logements sociaux en place de l’an­cien presbytère…

 

Coûts aménagement de la place publique

Dépenses

Achat hangar……………… 45 000 €

Déconst dalle hangar……. 7 000 €

Déconst Immeuble……. 111 000 €

Étude MOE paysagère… 17 000 €

Travaux……………………. 100 000 €

Total ……………………..280 000 €

Recettes

Vente matériaux hangar… 5 000 €

Région………………………. 56 000 €

État –DETR………………… 50 000 €

CD 29 –AMI……………….. 73 000 €

Autofinancement……..96 000 €

page rédigée en juin 2019

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Laurenan-Inauguration dépôt de pain
  Recevez nos Brèves mensuelles !