Le coeur de bourg de Plouégat Moysan (29) – 2013

Plouégat-MoysanPlouégat-Moysan
Plouégat-MoysanPlouégat-Moysan

Infos pratiques

Adhérent depuis 2010
Maire : François Girotto
Adresse : Le Bourg, 29650 Plouegat-moysan
Téléphone : 02 98 79 21 93
Nbre d’habitants : 661
Superficie : 15 km²
Intercommunalité : Morlaix Communauté
www.plouegat-moysan.fr
Contact BRUDED : Maïwenn Magnier

Autres expériences de Plouégat-Moysan

Située à 16 km au Sud-est de Morlaix, Plouégat-Moysan est une petite commune rurale attractive du Trégor finistérien. La municipalité a souhaité renforcer ce dynamisme en restructurant le coeur de bourg.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Depuis les années 1980, la population de Plouégat-Moysan, qui compte un peu plus de 650 habitants, croit légèrement chaque année, en attirant notamment des familles. Parmi les atouts de la commune : la qualité de son cadre naturel, la proximité immédiate de la RN12 qui place la commune à 15 min de Morlaix et 30 min de Guingamp, le foncier à prix abordable, son école (83 élèves en 2013-14) ou encore la richesse de sa vie associative. La municipalité veille à se donner les moyens d’accueillir cette nouvelle population. Après avoir créé et rénové des habitations pour du logement social locatif, elle se lance dans l’installation d’une nouvelle station d’épuration par filtres roseaux et l’aménagement d’un petit lotissement en centre bourg. La commune bénéficie sur le premier point de la politique de Morlaix Agglomération qui s’est accordée avec les bailleurs sociaux pour que toute intervention en zone urbaine ou périurbaine, qu’ils jugent rentable, soit couplée avec une opération en zone rurale.

Un projet porté par la volonté politique des élus

Les objectifs qui guident la politique menée par les élus, c’est de favoriser le dynamisme de la commune, de préserver son identité et de développer les liens sociaux entre ses habitants. Il s’agit de favoriser l’attachement à la commune en améliorant le « bien vivre ensemble » et en protégeant le patrimoine architectural et paysager. C’est dans cet esprit qu’a été conçu ce projet de restructuration de la place de la mairie.

Un projet en trois étapes

Étape 1

Rénovation de l’ancienne école-mairie en commerce En 2009, le bourg perd son dernier commerce, un bar-tabac-épicerie. Le bâtiment est trop coûteux à remettre en état. Avant sa fermeture, la mairie rachète la licence IV 5000€. Appuyée par la population, la municipalité décide de recréer le commerce. Elle rénove alors l’ancienne école-mairie, face à la mairie actuelle et y installe en juillet 2011 un bar-épicerie avec également un logement à l’étage. Malheureusement, l’agrément tabac est perdu (“périmé” après un an de non utilisation). Une grande attention est portée au recrutement du gérant qui se fait en partenariat avec la CCI. La personne retenue s’avère compétente, à l’écoute et s’adapte aux besoins. La commune reste propriétaire des murs et des meubles fixes qu’elle loue au gérant. Elle lui revend par ailleurs la licence IV pour 1€ symbolique sous condition : en cas de départ, elle est revendue au même tarif et prioritairement à la mairie. Depuis son ouverture, la commerce connait un véritable succès. « C’est un véritable service public que nous proposons, en particulier pour les personnes âgées non véhiculées » commente François Girotto, le maire.

Étape 2

Construction d’une nouvelle mairie-poste en pierre ponce Parallèlement, les élus réfléchissent à rénover le bâtiment de la mairie. Les locaux situés à l’étage de la salle polyvalente et de l’agence postale sont en effet exigus, mal isolés et non accessibles aux PMR. Après étude, ils décident finalement de bâtir une nouvelle mairie en y intégrant l’agence postale, et de réserver l’ancien bâtiment aux associations. C’est l’architecte Olivier Baillot qui est retenu pour la maitrise d’œuvre pour l’ensemble des 3 étapes auxquelles il peut ainsi apporter de la cohérence. La nouvelle mairie-poste est construite en bloc-ponce, matériau performant thermiquement, hydrophobe et recyclable, il est également facile à mettre en œuvre car léger. C’est l’un des tous premiers bâtiments publics construit avec ce matériau en France. Le bâtiment s’avère lumineux et fonctionnel. Des éléments en granit breton améliore son cachet. Une cuve de récupération des eaux pluviales permet l’arrosage des espaces verts. La mairie-poste ouvre ses portes en avril 2013.

Étape 3

Aménagement des espaces publics La dernière étape consiste à amé- nager la nouvelle place autour de laquelle sont désormais concentrés les bâtiments de vie de proximité du bourg : la mairie-poste, le bar- épicerie, le bâtiment des associations avec la salle polyvalente, mais aussi l’église et un bâtiment récemment rénové pour accueillir des logements sociaux. Les objectifs : travailler la qualité paysagère de la place, donner priorité aux piétons et au final, créer un espace public valorisé, propice aux rencontres. La rue qui traverse la place sera rétrécie et courbée pour ralentir la vitesse. Le passage piéton sera matérialisé pour sécuriser la traversée. Le nombre de places de stationnement a été réduit. Des murets rappellent l’identité architecturale de la commune.

Données financières

  • Coût total : 799 729 € HT
  • Subventions : 530 244€
  • Dont :
  • FISAC : 62 257 €
  • Morlaix com : 128 981€
  • Région – Eco-FAUR : 100 000 €
  • Etat – DETR 2011/2012 : 83 000 €
  • Etat – DGE 2012 : 70 000 €
  • CG29 : 66 726 €
  • La Poste : 10 000 €
  • Subvention parlementaire : 10 000 €

 

 

 

rédaction : octobre 2013

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

saint-julien-de-concelles
Logo de LiffréLogo de Liffré
  Recevez nos Brèves mensuelles !