Rénovation du presbytère en hôtel-restaurant communal à Bonnoeuvre (44)

BonnoeuvreBonnoeuvre
BonnoeuvreBonnoeuvre
BonnoeuvreBonnoeuvre

Infos pratiques

Adhérent de 2006 à 2017
Maire : Jean-Yves Ploteau
Adresse : 4,rue La Garenne, 44540 Bonnoeuvre
Téléphone : 02 40 97 03 16
Nbre d’habitants : 583
Superficie : 15 km²

www.bonnoeuvre.fr/
Contact BRUDED : Ivana Potelon

Autres expériences de Bonnoeuvre

L’hôtel-restaurant communal «Le Prieuré des Gourmands», installé dans l’ancien presbytère, a ouvert ses portes en août 2010 après 2 ans de travaux de rénovation. Un destin inattendu pour cet élément du patrimoine local, qui aujourd’hui apporte beaucoup à Bonnoeuvre !

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Propriété de la commune, le presbytère de l’église de Bonnoeuvre tombait progressivement en décrépitude sous les yeux des habitants du village. « De nombreux mandats ont été consacrés au devenir du bâtiment », souligne Jean-Yves PLOTEAU, maire de la commune. Des heures et des heures passées à étudier divers scénarios : aménager des logements ? profiter du développement du télétravail pour aménager des bureaux ? développer une activité de restauration ? y déplacer la mairie ? vendre le bâtiment ? Sans véritable projet ou opportunité, aucune de ces pistes ne traçait son chemin.

Avis au peuple !

Soucieuse de l’opinion des habitants de la commune, la municipalité a mené une enquête auprès de ses administrés, diffusée à travers le bulletin municipal. Ceux-ci se sont prononcés massivement pour que le bâtiment demeure propriété de la commune, et s’oriente si possible vers un lieu à vocation d’accueil. Devant les résultats de l’enquête, la municipalité a retenu le choix de transformer l’ancien presbytère en hôtel restaurant, solution qui lui a semblé la plus en adéquation avec les vœux de la collectivité. Début de l’aventure…

Trouver des partenaires

La première étape a été de trouver un partenaire porteur du projet : une tâche riche en péripéties qui a bien fait trembler l’opération (et les élus) … Après examen de différentes propositions, dont certaines très exotiques, un partenaire local a été retenu. Le cahier des charges a été défini, les partenaires financiers identifiés, l’appel d’offre préparé. Jusqu’à ce que le porteur de projet se retire finalement ! Un nouveau partenaire a donc été retenu, non sans mal, et le projet a pu être mené à son terme compte-tenu de quelques modifications à la marge.

Au menu : rénovation complète !

Les élus ont exprimé de fortes exigences en termes de qualité environnementale du projet : les bâtiments, en mauvais état, ont fait l’objet d’une réhabilitation intégrale.

  • Réfection complète de la toiture ;
  • Isolation en laine de chanvre ;
  • Utilisation d’un enduit chaux chanvre pour les murs intérieurs
  • Installation d’une ventilation double-flux ;
  • Chauffage par un réseau de chaleur avec chaudière à bois déchiqueté ;
  • Production d’eau chaude par des panneaux solaires ;
  • Réfection de la façade par une entreprise locale, avec des pierres du pays. Une extension avec bardage bois a été créée pour accueillir les cuisines, dans le respect de l’architecture du bâtiment. Enfin, l’environnement paysager est particulièrement soigné.

Une belle réussite, dans un cadre exceptionnel

L’hôtel-restaurant a ouvert ses portes en août 2010, après environ 2 ans de travaux. Labellisé « Logis de France » et détenteur de trois « Cocottes », il a une capacité de 60 couverts et de 10 chambres, et accueille des séminaires. 6 emplois ont été créés. « Cette réalisation se traduit par 4 avantages majeurs pour la commune : créer de l’activité économique locale – satisfaire les habitants, qui peuvent pleinement profiter de la seconde vie de ce bâtiment, comme ils l’avaient souhaité – valoriser le patrimoine architectural et historique – et enfin, donner une bonne image de Bonnoeuvre, petite commune qui a su innover ». Aujourd’hui, l’activité de restauration fonctionne très bien, et profite d’un cadre magnifique en surplomb de l’Erdre. Les clients sont particulièrement nombreux en semaine, le midi, et se déplacent à 30 km à la ronde. Les week-ends sont également chargés. L’activité d’hébergement reste pour l’instant moins dynamique.¢

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

GuipelGuipel
GuipelGuipel
GuipelGuipel
SilfiacSilfiac
Silfiac-papiSilfiac-papi
  Recevez nos Brèves mensuelles !