Un four à pain en terre avant une future extension de l’école à Saint Juvat (22) ?

Infos pratiques

S’appuyant sur le savoir-faire de l’association “A fleur de terre” et des chantiers participatifs, la municipalité – labellisée commune du patrimoine rural de Bretagne – engage régulièrement des travaux de restauration ou de construction en terre.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Commune d’un peu plus de 650 habitants  labellisée ‘commune du patrimoine rural de Bretagne’, Saint Juvat dispose d’un beau patrimoine bâti en terre et en pierre qu’elle cultive notamment grâce à l’association « À fleur de terre » dont le but est de sensibiliser à la construction en terre ainsi qu’au patrimoine végétal (jardin partagé, verger conservatoire, troc plantes).

Chaque année, l’association avec l’appui de la municipalité et de l’association des communes du patrimoine rural de Bretagne, organisent des ateliers ou des chantiers collectifs sur la commune. Lors de précédentes éditions,  le « Contoir »  maison communale typique en terre et pierres des Faluns, avait fait l’objet d’une restauration dans le cadre d’un chantier-école avec la SCIC Eclis ; le comptoir avait ensuite été réalisé en briques de terre crue par un atelier participatif . Pour la 4ème édition de ‘la journée du bâti en terre’, l’objectif était de réaliser un four à pain en terre, sur le pignon du « Contoir » dans le but de “faire des premiers feux cet automne à l’occasion de veillées, où les anciens pourront partager les histoires du passé” explique Dominique Ramard, maire. Le plan a été réalisé par des maçons bénévoles de l’association, qui ont par ailleurs encadré un chantier participatif d’habitants pour la 1ère levée de bauge le samedi 30 juin 2018. La municipalité soutient par ailleurs le projet en rémunérant directement  les deux maçons locaux  (l’un a fait un devis à son nom et rémunère son collègue) pour les parties plus techniques : réalisation du sous-bassement en pierre de faluns, 2ème levée de terre, ouverture de la porte… Coût : 5 000 euros. « Et pour l’an prochain, pourquoi ne pas se lancer dans la construction du bureau des enseignants, en extension de l’école ? » s’enthousiasme le maire.

Pour en savoir plus : page facebook

(c) photo : A fleur de terre

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Langoëlan: Yann Jondot sur une rampe amovible
Langoëlan : Yann Jondot devant logements communaux adaptés
Yann Jondot devant l'épicerie
Plouaret églisePlouaret église
  Recevez nos Brèves mensuelles !