Un Projet Alimentaire de Territoire partagé qui crée une synergie entre les acteurs au Pays de Lorient (56)

Infos pratiques

« Une restauration publique exemplaire, première marche du Projet Alimentaire du Pays de Lorient » a été retenu dans l’appel à projets du Programme National Alimentaire. Il propose des actions opérationnelles visant à améliorer la qualité de l’alimentation par l’éducation.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Dès 2001, Lorient Agglomération et l’ensemble de la profession agricole du territoire s’étaient engagés, via une charte, à favoriser une agriculture dynamique et diversifiée, respectueuse de l’environnement et des paysages. Lors de sa révision en 2016, les acteurs y intègrent l’enjeu de l’alimentation. La nouvelle charte fixe quatre grands défis dont celui de co-construire un Projet Alimentaire Territorial (PAT) durable à l’échelle du Pays de Lorient (Lorient Agglo et la Comunauté de Communes Bellevue Blavet Océan, soit au total 30 communes pour 210 000 hab).

Un système alimentaire équitable

L’enjeu majeur du PAT est de promouvoir et développer une alimentation de qualité en impliquant tous les acteurs de la chaîne alimentaire, du producteur jusqu’au consommateur. Il vise à plus d’équité dans la répartition de la valeur ajoutée, une accessibilité sociale accrue et ambitionne d’être plus bénéfique pour l’environnement (eau, carbone, énergie, santé….).

Pour ce faire, les acteurs se sont donnés deux objectifs prioritaires :
• L’éducation du consommateur (production, saisonnalité, cuisine, gaspillage alimentaire …) et la sensibilisation à l’impact de l’alimentation sur la santé ;
• La relocalisation de l’alimentation, en s’appuyant sur les produits de la mer et de toutes les agricultures (filières longues, courtes, bio, conventionnelle…) et les savoir faire afin de nourrir la population, approvisionner les professionnels de l’alimentation et des industries agroalimentaires en produits agricoles locaux, ainsi que la restauration collective et la distribution.

Une démarche participative

La charte de l’agriculture et de l’alimentation est animée par un conseil agricole et alimentaire composé des deux EPCI, de la Chambre d’agriculture, des communes, du conseil régional, du conseil de développement et de l’ensemble des organisations agricoles. Les EPCI et la Chambre mettent à disposition des moyens humains et peuvent financer des actions.

La révision de la charte et l’élaboration du PAT ont été l’occasion d’une large consultation de tous les autres acteurs concernés sur le territoire, dont le tissu associatif. Ont ansi été menés une vingtaine d’entretiens individuels, des ateliers thématiques avec une soixantaine de participants, une consultation de 130 personnes ressources par email sur les différents enjeux et les scénarii. Des ateliers défis multi-acteurs réguliers font vivre la charte.

L’enjeu global du projet alimentaire de territoire est de développer une alimentation durable, locale et de qualité pour tous

Tristan Douard
VP économie & agriculture, Lorient Agglo

Un programme d’actions vers la jeunesse

Le premier programme d’actions 2018/2019 issu de cette concertation territoriale cible la jeunesse à travers la restauration collective municipale. En effet, ce sont plus de 18 000 enfants des écoles primaires, de toutes catégories sociales, qui sont potentiellement concernés.

Le programme d’actions comporte deux volets déclinés en thématiques :

• Volet 1 – Restauration collective: Promouvoir une alimentation de qualité accessible à tous et permettre aux habitants d’être acteurs de leur alimentation :
– Éduquer à l’alimentation
– Sensibiliser à la Nutrition-Santé
– Lutter contre le gaspillage alimentaire
– Développer l’agriculture de proximité
– Encourager les communes à approfondir la démarche
– Structurer l’offre
– Développer les produits de la mer en restauration scolaire

• Volet 2 – Sensibilisation alimentaire du Projet Alimentaire Territorial hors restauration collective
– Sensibiliser les jeunes à l’alimentation en extra-scolaire
– Communiquer sur l’ancrage territorial de l’alimentation

Concrètement, 20 actions seront menées dans le cadre d’ateliers ponctuels ou d’animations sur l’année. Les publics ciblés sont principalement les enfants et les responsables de la restauration mais les producteurs, les parents et les élus seront aussi sollicités.

Le PAT lauréat de l’appel à projets national

C’est le volet restauration collective du PAT qui a été présenté et retenu dans l’appel à projets 2016-2017 du Programme national pour l’alimentation (PNA). Les 22 PAT retenus s’inscrivent dans les quatre axes prioritaires de la politique publique de l’alimentation, tels que définis dans la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt : la justice sociale, l’éducation alimentaire de la jeunesse, la lutte contre le gaspillage alimentaire et l’ancrage territorial.
Par ailleurs l’ensemble du PAT du Pays de Lorient est le premier en Bretagne a avoir été labellisé par l’État.

Des moyens pour réussir

Pour mettre en oeuvre et animer le PAT, le Pays de Lorient bénéficie de plusieurs soutiens financiers :
– Pour les actions du PAT, un financement de 68 000 euros (Subvention de l’ADEME issu du PNA)
– Un autofinancement des porteurs de projets
– Un programme Leader et des aides financières locales associées
Des moyens humains spécifiques ont également été mis en place :
– Un chef de projet restauration collective en charge de l’animation de la filière alimentaire locale
– Un responsable PAT en charge de l’animation de la Charte (Lorient Agglomération)
– Des moyens humains en appui (Chambre d’agriculture et Communauté de communes Bellevue Blavet Océan.

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

  Recevez nos Brèves mensuelles !