Un projet d'”Eco-Port” à Préfailles (44)

PrefaillesPrefailles
PrefaillesPrefailles
PrefaillesPrefailles

Thématique(s): Mobilités

Infos pratiques

Adhérent de 2009 à 2015
Maire : Claude Caudal
Adresse : 17 Grande Rue, 44770 Préfailles, France
Téléphone : 02 40 21 60 37
Nbre d’habitants : 1282
Superficie : 4,88 km²
Intercommunalité : Pornic Agglo Pays de Retz
www.mairie.prefailles.fr
Contact BRUDED : Ivana Potelon

Autres expériences de Préfailles

Depuis 2001, la commune de Préfailles a engagé une réflexion visant à développer un port de plaisance à la Pointe Saint-Gildas. Ce site d’exception présente néanmoins un fort intérêt naturel, qui pourrait être mis en péril par l’aménagement standard de nouvelles infrastructures portuaires synonymes de dragage, traitement des boues, et de pollution visuelle. Une solution alternative a donc été recherchée, respectant un cahier des charges simple mais ambitieux.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

« Il s’agit de développer un projet qui combine le développement de la Pointe St-Gildas, tout en respectant l’environnement et en créant du lien social autour d’un équipement structurant. » déclare Gérard Labove, maire de Préfailles. D’autant qu’avant la fin de l’année, une partie de la pointe devrait être labellisée Réserve naturelle régionale.

Un cabinet d’études a alors proposé la réalisation d’un port « sur terre », un équipement nautique en forme de cercle de 90 m de diamètre creusé à l’intérieur de la péninsule, et relié à la mer par un canal d’environ 100 m de long. D’une capacité d’une centaine d’emplacements, l’« éco-port » offrirait en outre des stationnements souterrains, ainsi que de nombreux commerces et des espaces d’animation et d’évènements culturels. « Le nouveau port se veut ouvert à tous », ajoute le maire, « … pour la pêche, la plaisance, la balade ». Un souhait concrétisé par une large concertation lancée autour du projet, afin que l’équipement réponde aux attentes des Préfaillais.

Les atouts de cet aménagement novateur : une construction sur un site terrestre moins sensible que l’estran, une technologie brevetée qui résout les problèmes d’envasement (système de chasse naturelle), la création d’emplois locaux, et l’aménagement d’un équipement discret, creusé en-dessous du niveau de la mer, avec un toit à hauteur de terre pour ne pas polluer l’espace visuel des habitations situées en arrière.

En termes de coût, la faisabilité sur terre est bien plus simple qu’en mer, ce qui permet de réduire la facture (estimation entre 10 à 15 millions d’euros contre 35 à 40 millions pour un port en mer). Il pourrait être financé par un partenariat public/privé, ou par une délégation de service public.

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

La Vraie CroixLa Vraie Croix
La Vraie CroixLa Vraie Croix
Parthenay de Bretagne boucs coulée verteParthenay de Bretagne boucs coulée verte
  Recevez nos Brèves mensuelles !