Un village-service en cœur de bourg à Locmaria-Grand-Champ (56)

Locmaria-Grand-Champ- centre bourg

Infos pratiques

Adhérent Non
Maire : Martine Lohézic
Adresse : Locmaria-Grand-Champ, France

Nbre d’habitants : 1603
Superficie : 14,06 km²
Intercommunalité : Vannes Agglomération
locmariagrandchamp.fr

Autres expériences de Locmaria-Grand-Champ

Depuis une dizaines d’années, cette commune  champignon au sud de Vannes se construit un cœur de bourg intergénérationnel avec du logement social, des espaces commerciaux, des équipements pour les jeunes et les anciens, une place centrale et des espaces publics de qualité.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Située à 12 kms au nord de Vannes sur l’axe Triskell (Saint-Brieuc-Pontivy-Vannes) Locmaria-Grand-champ a longtemps été une commune rurale avec un bourg-village autour de l’église. L’explosion du coût du foncier sur Vannes et sa première couronne l’a rendue très attractive au début des années 2000. Les promoteurs se sont précipités sur les trop nombreux terrains ouverts directement à l’urbanisation avant que la commune n’y mette le holà et décide de maîtriser le rythme effréné de son développement en aménageant des lotissements communaux. La population recensée est passée de 904 en 2004 à 1603 en 2014 et frôle les 1800 mi 2018. Une croissance exponentielle (100 % en 15 ans) dans une commune qui a démarré alors qu’elle ne s’était pas encore dotée d’outils d’urbanisme permettant des retombées financières de la part des opérateurs privés pour financer le manque d’équipements et d’espaces publics adaptés à cet afflux de population. Les nouveaux arrivants étant essentiellement des jeunes ménages, les effectifs de l’école publique sont passés de 72 en 2006 à 187 en 2014 ce qui a nécessité deux agrandissements de l’école et de la cantine. C’est à cette tâche immense que s’est attelée en 2008 l’équipe menée par Martine Lohézic (en commençant par modifier le PLU) et qu’elle poursuit aujourd’hui avec la satisfaction d’avoir retrouvé la main sur le devenir la commune et du bourg en particulier.

D’un bourg-village à un bourg-village-services

Les premiers nouveaux arrivants ont trouvé un bourg qui n’avait pas changé depuis des dizaines d’années avec une église faisant office de rond-point, pas de place centrale, quelques maisons éparses, des corps de fermes et un café pour seul commerce. Ce vide s’est transformé en atout pour le projet de la municipalité de créer un cœur de bourg intergénérationnel avec du logement social, des espaces commerciaux, des équipements pour les jeunes et les anciens, une place centrale et des espaces publics de qualité, … Pour mener à bien ce défi ambitieux la commune s’est entourée de partenaires :

  • CAUE pour la définition du projet
  • EADM : assistance à maîtrise d’ouvrage
  • Bretagne Sud Habitat : co-maîtrise d’ouvrage

Un nouveau cœur de bourg

 

Création d’une place centrale avec des commerces, des logements locatifs et des équipements

Le terrain disponible et la démolition de deux maisons acquises par la commune ont généré une feuille blanche qui a permis aux acteurs du projet de recréer un cœur de bourg avec toutes les fonctionnalités pour le rendre vivant et attractif : commerces, logements, équipements, aménagements paysagers, liaisons douces…

Un bourg qui se crée une nouvelle identité

La vie s’est réimplantée au fur et à mesure de l’arrivée de commerçants (boulangerie, bar, salon coiffure), des professions de services (cabinet infirmiers, ostéopathe), de l’ouverture des équipements communaux (médiathèque, MAM, maison sénior), de la création d’un marché hebdomadaire de producteurs locaux sous la halle…  La typologie des logements locatifs, exclusivement T2 et T3, favorise la venue par des jeunes actifs et des personnes âgées isolées. Les associations occupent régulièrement la halle. Les « locaux » réinvestissent également un bourg qui allie le bâti traditionnel avec des formes et des matériaux contemporains.

Un coût partagé

Le coût global de l’opération cœur de bourg s’élève à un peu plus de 4 100 000 €. Les 9 logements et 4 commerces représentent 1 500 000 € pour Bretagne Sud Habitat qui n’a eu aucun mal à vendre les espaces commerciaux. Une chance pour la commune qui s’était engagée à les racheter en cas de vacance prolongée. De son côté, la commune a été subventionnée à hauteur de 35 % pour cette opération sans compter un important don privé (21 %) pour la maison des séniors. Le coût restant à la charge de la commune (44 %) est supportable par la commune d’autant que les lotissements communaux génèrent dorénavant des recettes qui permettent de financer les nouveaux projets de développement du bourg.

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

saint-connec_2017_mairie
saint-connec_2017_fest bar
saint-connec_2017_Ronan le Lostecsaint-connec_2017_Ronan le Lostec
saint-connec_2017_mairiesaint-connec_2017_mairie
saint-connec_2017_mairiesaint-connec_2017_mairie
Josselin centreJosselin centre
  Recevez nos Brèves mensuelles !