Une démarche de redynamisation innovante en milieu rural à Le Saint (56)

Infos pratiques

Adhérent depuis 2015
Maire : Hélène Le Ny
Adresse : 10, rue de la Mairie, 56100 Le Saint
Téléphone : 02 97 34 71 49
Nbre d’habitants : 617
Superficie : 31,03 km²
Intercommunalité : Roi Morvan Communauté
www.lesaint56110.fr
Contact BRUDED : Bruno Servel

Autres expériences de Le Saint

Les élus de cette commune rurale au nord-ouest du Morbihan ont mis en œuvre un projet de redynamisation du centre bourg innovant autour de deux principes s’articulant entre eux : bien vivre la ruralité et préserver un environnement de qualité pour le transmettre aux générations futures.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Une volonté politique affirmée, une vision transversale    

Le Saint, 620 habitants, fait partie de Roi Morvan communauté, un territoire excentré qui souffre d’un manque d’attractivité par rapport au littoral. La commune est relativement proche de Gourin et du Faouët (environ 9 km), sur l’axe Roscoff/Lorient.

Pour inverser le processus de dévitalisation du bourg, l’équipe municipale a souhaité agir dès le début de son mandat en engageant une réflexion globale et partagée avec les acteurs du territoire et les habitants de la commune. Trois axes principaux avaient été identifiés pour bâtir le programme de l’étude qui serait confiée à un bureau pluridisciplinaire : identité de la commune et marketing territorial, habitat et déplacements, commerces et services.

Cette approche transversale et innovante a valu à la commune d’être lauréate de l’appel à projet régional «’’ Dynamisme des bourgs ruraux’’ avec à la clé une aide de 31 000€ pour mener cette étude.

Une équipe pluridisciplinaire pour une étude participative et partenariale  

C’est l’atelier Terreaterre, piloté par Magali Touati, qui a été retenu pour son expérience sur ce type démarche participative en territoire rural et la diversité de leurs compétences : urbaniste, architecte, marketing commercial, géographe.

La municipalité a pu compter sur le soutien de partenaires publics et privés :  DDTM, le CAUE, l’EPFB, BRUDED, Roi Morvan Communauté, le Pays Cob, la chambre d’agriculture, la Fédération Française de la Boulangerie, Equibreizh, les Haras d’Hennebont, les maires et élus de communes voisines

Les habitants ont été sollicités à toutes les étapes de la démarche, sous des formes différentes et si possible ludiques pour maintenir l’intérêt des participants durant ce long temps d’étude. Ils ont été  à devenir sans en attendre la fin les acteurs du changement en prenant part à un chantier participatif réalisé avec les enfants de l’école pour mettre en œuvre certaines actions de la stratégie de revitalisation : sécuriser certaines traversées piétonnes et matérialiser des cheminements doux à l’aide de peintures au sol.’’

La co-construction a modifié le regard des élus

Sans surprise, le diagnostic partagé a fait ressortir le manque de commerces ou leur inadaptation aux besoins, la vacance de nombreux logements et le manque de terrains à bâtir. Mais aussi une vraie méconnaissance de la géographie du bourg et de ses cheminements. Côté atouts, il a été mis en avant la qualité du patrimoine bâti d’un bourg ‘’dans son jus’’ et qui ne s’est pas étalé (pas de lotissement) , la présence de l’école et d’un tissu associatif dynamique. Et, à l’échelle de la commune, la qualité de la vie et la richesse du patrimoine naturel (pas de remembrement).

Sur cette base, les acteurs ont ensuite planché sur un programme d’actions qui réponde aux enjeux identifiés collectivement. Un travail qui a changé le regard initial des élus.

 L’étude de revitalisation nous a permis une remise à plat de l’ensemble des éléments qui concourent à la dynamique d’un bourg. En croisant nos regards avec ceux des habitants, des partenaires et du bureau d’étude, notre projet politique a évolué : ainsi, avant l’étude, nous souhaitions créer un premier lotissement. Hors, nous avons finalement opté pour des opérations de densification et optimisation du foncier afin de répondre qualitativement à la demande pas forcément tournée vers cette typologie d’habitat, préserver notre identité et faire preuve de sobriété foncière comme préconisé par notre nouveau SCoT

Hélène Le Ny, maire

Une démarche globale

’Notre stratégie de revitalisation du bourg vise principalement à encourager l’installation de nouveaux habitants et nouvelles activités dans le bourg mais aussi à augmenter le nombre de touristes et visiteurs pour générer du flux et renforcer l’économie résidentielle.

Bien que l’enveloppe urbaine soit peu importante il a été décidé de concentrer les projets sur ‘’un périmètre de centralité’’ et de travailler sur 3 axes stratégiques :

  • Ajuster l’espace public aux besoins des habitants et faciliter les déplacements
  • Proposer une offre de logements adaptée dans le bourg et accueillir de nouvelles activités
  • Renforcer l’attractivité

Ils ont été déclinés au travers de 10 actions

 1 – Ajuster les espaces publics : répondre à la fois aux besoins des habitants, des touristes et visiteurs. Ils favoriseront la sécurité et la convivialité et amélioreront encore notre cadre de vie

2 – Rendre visible « le tour du bourg » :  Méconnu, y compris d’une partie des habitants, ce tour du bourg existe et constitue le chemin de promenade idéal pour raccorder les espaces préférés des habitants dans le bourg

3a – Une nouvelle vie pour la boulangerie : Préalablement acquis par la municipalité, le bâtiment va être réhabilité et équipé pour accueillir le futur boulanger. Les étages seront aménagés sous forme d’un grand logement qui pourra soit bénéficier au boulanger pour son usage personnel ou pour une activité de chambre d’hôte, soit être loué à une famille. Une entrée indépendante à donc été prévue.

3b – Recrutement innovant d’un boulanger : campagne innovante sous forme d’une bâche géante fixée à l’échaffaudage avec une photo des habitants qui appellent un boulanger à venir leur faire du pain

4 – Une nouvelle vitrine pour la maison Le Marec

5 – Ecoquartier à côté du cimetière :  densification qualitative et écologique du bourg en favorisant l’économie circulaire et maîtrisant les coûts de construction pour des projets accessibles.

6 – Campagne de sensibilisation auprès de propriétaires ciblés : chacun doit être rencontré individuellement pour amorcer une démarche pédagogique et faciliter la construction de logements en fonds de jardins

7 – Construction de petits logements sur les terrains communaux : sur parcelles communales de coeur de bourg récemment désenclavées construire de petits logements.   accessibles PMR, essentiellement destinés aux personnes âgées qui ne peuvent plus vivre dans leurs grandes maisons en campagne, souhaitent rester autonome et vivre dans leur bourg.

8 – Un local associatif polyvalent porté par les chasseurs : réhabiliter une maison de bourg et proposé de mettre régulièrement ce lieu à disposition des agriculteurs de la commune pour faciliter les ventes en direct de leurs produits.

9 – Le Saint, Terre de cheval : Il s’agit à la fois de conforter les activités des professionnels du cheval implantés sur la commune, de générer du flux dans le bourg pour les commerces actuels et à venir et de générer une image identifiante et positive de la commune et son territoire

10 – Un Plan de communication pour réajuster l’image du bourg : mettre en avant les atouts de notre bourg et nous faire connaître au travers d’une communication simple à l’échelle de notre commune

A cela il faut ajouter une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage car ni la commune ni l’EPCI n’ont les moyens d’assurer la mise en œuvre de ce programme.

Le Saint-redynamisation-Synthèse programme d’actions

Une volonté partagée d’innover pour espérer un futur  dynamique

L’étude a fait ressortir la nécessité pour une commune d’innover pour redevenir attractive pour attirer de nouveaux habitants et des visiteurs.

  • Objectif zéro étalement urbain

Des échanges fonciers seront proposés pour une optimisation des terrains communaux et une valorisation des maisons sans jardin

  • Marketing commercial et touristique
    • Une campagne de recrutement innovante pour trouver le boulanger
    • En partenariat avec la commune voisine de Guiscriff et Roi Morvan communauté, créer une ‘’destination cheval’’ pour attirer les adeptes de ce type de randonnée
  • Identité de la commune
    • Rayonnement du territoire par l’implantation d’une compagnie de cirque équestre
    • Exemplarité environnementale pour les équipements et espaces publics

A nouveau lauréate de l’AAP régional ‘’Dynamisme des bourgs ruraux’’

La mise en œuvre rapide de l’étude et le respect du timing ont permis à la commune de déposer un dossier pour le volet opérationnel de l’AAP 2019… et d’en être à nouveau lauréate avec à la clé une aide de 619 000€ sur un budget prévisionnel estimé à 2 228 000€. La commune espère un reste à charge autour de 30 %.

Les partenaires (Région, État, EPF et Banques de territoires) ont fait ce commentaire : ‘’S’inscrivant dans une dynamique d’économie sociale et solidaire, Le Saint trace un dessin joyeux pour son centre‐bourg avec le recrutement innovant d’un boulanger, un Ɵers lieu, des maisons en fond de jardins, un local asso‐ ciaƟf proposant des produits locaux. En lien avec Roi Morvan Communauté et la Commune voisine de Guiscriff, le Saint souhaite développer une démarche de marketng territorial autour de la terre de cheval. Un partenariat avec la compagnie de cirque équestre « Panik » sera mis en place dans ce cadre.

Le démarrage des premières actions se fera sans tarder sachant qu’elles doivent être toutes lancées pour fin 2020. La municipalité a renouvelé sa confiance au cabinet Terreaterre pour l’accompagner dans la mise en œuvre de ce programme ambitieux.

Rédigé en septembre 2019

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Ste-Anne d'Auray-Basilique
Silfiac
Silfiac
silfiac_épicerie_2019-01-31silfiac_épicerie_2019-01-31
  Recevez nos Brèves mensuelles !