Une nouvelle médiathèque et espace culturel plébiscités par les habitants à Plouër-sur-Rance (22)

Infos pratiques

Adhérent depuis 2008
Maire : Yann Godet
Adresse : Le Bourg, 22490 Plouër-sur-Rance, France
Téléphone : 02 96 89 10 00
Nbre d’habitants : 3455
Superficie : 20 km²
Intercommunalité : Dinan Agglomération
www.plouer-sur-rance.fr
Contact BRUDED : Camille Ménec

Autres expériences de Plouër-sur-Rance

« Le Champ des mots » ouvert en 2016 est rapidement devenu un espace de vie et de culture qui participe au dynamisme et à l’attractivité du centre bourg. C’est un bâtiment performant à l’architecture audacieuse et simple, intégré à l’existant et ouvert sur le paysage.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Plouër-sur-Rance est une commune située entre Dinan et Dinard qui compte aujourd’hui un peu plus de 3 500 habitants. Très attractive, elle accueille chaque jour près de 1300 écoliers et collégiens dans les établissements publics et privés. Les municipalités successives mènent depuis vingt ans des politiques environnementales et sociales avec des objectifs de qualité de vie et de solidarité : biodiversité, réseau de cheminements doux, bio à la cantine… Elles ont aussi favorisé l’accès à la lecture pour tous, au point que l’agrandissement de la bibliothèque est devenu impératif il y a une dizaine d’années.

La médiathèque, aujourd’hui incontournable, s’est naturellement imposée comme un lieu de convergence des pratiques culturelles plouéraises. Elle est aussi devenue un élément patrimonial à part entière, de part son parti pris architectural.

Yann Godet, maire

Un vrai besoin

La bibliothèque municipale, installée au cœur du bourg était un équipement culturel majeur de la vie communale comptant 700 abonnés, dont la moitié de jeunes, disposant d’un catalogue commun avec quatre communes voisines de 35 000 titres. La bibliothécaire était assistée par une quinzaine de bénévoles. Conscients depuis plusieurs années que le bâtiment était trop petit, pas adapté aux nouveaux usages et aux nouvelles normes d’accessibilité, les élus s’interrogeaient : rénovation-extension ou construction neuve ?

En 2010, une étude du CAUE conclut à l’impossibilité de résoudre les problèmes d’accessibilité dans ce bâtiment. C’est ce qui a conduit le conseil municipal à entreprendre la construction d’un nouvel équipement dans le centre bourg et des établissements scolaires. Le terrain a été acheté au propriétaire d’un château proche du bourg qui souhaitait contribuer au développement de la commune. Il est situé à proximité de la mairie, à l’interface entre le bâti du bourg et un verger qui descend en pente douce vers la départementale qui contourne le bourg.

Une commission est créée

Courant 2013, une commission est créée pour définir le cahier des charges du futur équipement et lancer l’appel à candidature du maître d’œuvre. Elle est composée de conseillers municipaux, de l’animatrice culturelle, de représentants de l’équipe de bénévoles et de personnes extra-municipales invitées pour leurs compétences techniques. Le CAUE, l’Agence déptale d’appui aux collectivités (ADAC 22) et l’architecte des bâtiments de France sont associés à la réflexion et au choix de l’équipe de maîtrise d’œuvre. Les cabinets Atome de Plougoumelen (56) et On-architecture de Nantes sont retenus pour « leur intention architecturale résolument affichée d’un bâtiment modeste, bien inséré dans son environnement ». Ils seront assistés du cabinet Archimède pour le volet thermique. Les deux jeunes architectes d’Atome étaient très motivés car ils sont natifs de la commune, ont fréquenté les écoles et la bibliothèque.

La commune s’est fait accompagner au stade de l’avant-projet par un conseiller « livre et lecture » de la DRAC et le responsable de la bibliothèque centrale de prêt au Conseil départemental.

Un espace pluriel

La commande de la commune était la suivante : « La construction bien insérée dans le site devra être exemplaire sur le plan de la consommation d’énergie en visant l’objectif de réaliser un bâtiment passif tout en répondant parfaitement aux fonctionnalités attendues d’une bibliothèque moderne » selon Serge Simon, maire de 2014 à 2020. « C’est un projet de cohésion sociale, un lieu de rencontre multigénérationnel et de culture dans un esprit de tiers-lieu » ajoutait-il.

Les choix techniques

Les 422 m2 de surface au sol ont été différenciés en deux zones : une partie chaude – pour se réunir, échanger, conter, découvrir, écouter, et une partie froide – pour réfléchir, travailler, s’isoler, lire.

L’espace de consultation est conçu comme une galerie exposant ses collections ponctuée de trois salles de lecture : enfants, ados et adultes.
Le bâtiment répond au label Passiv hauss avec des besoins en chauffage inférieurs à 15 kWh/m²/an.

Système constructif

  • Élévation voile en béton armé avec isolation thermique extérieure – charpente acier – couverture zinc
  • Parement extérieur : schiste ardoisier de Redon – zinc prépatiné gris – bardage pin douglas à clair-voie
  • Parement intérieur en contreplaqué en bouleau – plancher chêne
  • Centrale d’air double flux – chaudière bois – plancher chauffant
  • Chaudière à granulés de bois et plancher chauffant
  • Lumière naturelle diffuse du Nord-Est propice à la lecture et à la conservation des ouvrages

Un lieu culturel plébiscité

L’accueil est assuré par deux professionnelles et une équipe de 20 bénévoles. L’espace propose 14 580 ouvrages, 710 DVD, et 500 CD.

Un comité d’animation composé d’élus, des responsables du lieu et de bénévoles programme les animations culturelles : expositions, contes et concerts à l’intérieur et sur l’esplanade en forme de petit amphithéâtre devant l’entrée, conférences, spectacles de théâtre. Aujourd’hui, les inscriptions ont quasi doublé : les abonnés sont plus de 1 300, soit 1/3 de la population

De nombreuses animations tout au long de l’année

Un comité d’animation composé des deux salariées, de 5 bénévoles et de l’élue à la culture programment de nombreuses activités :

  • Deux grands événements de l’été : un concert et du théâtre de rue
  • Tous les mois : un club lecture et un café littéraire
  • Tous les deux mois : organisation d’ateliers créatifs, une exposition, des animations pour les tout petits
  • Accueil régulier des classes d’école et du collège
  • Organisation de 3 concerts par an et de spectacles (cinés concerts..)
  • Accueil d’auteurs, etc.

Soutien à la création

Le projet aura coûté 1 353 897€ TTC. Il a été financé principalement par une subvention de la DRAC de 315 888€ et par un emprunt de 460 000€ auprès de la Caisse des Dépôts. La Région a financé 10%.

Le Département a octroyé 10 600 € pour l’acquisition d’ouvrages (fonds spécifique : science fiction et  manga).

La commune a aussi définitivement acquis pour 8 000 € les sculptures d’une artiste locale installées à l’extérieur depuis l’ouverture.

Contact

Yann Godet, maire – Marina Guibert, responsbale-  02 96 89 10 00

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Abonnez-vous à nos Brèves mensuelles

Recevez les actualités du réseau, des adhérents et de nos partenaires ainsi que des invitations aux événements régionaux

  Recevez nos Brèves mensuelles !