Cléguérec (56) : des espaces de travail partagés qui renforcent l’attractivité de la commune

cleguerec_2018-11-07_visite-ploba-lesco-22Cleguerec (56)
cleguerec_2018-Cleguerec
cleguerec_2018-cleguerec_2018-

Infos pratiques

Adhérent depuis 2009
Maire : Marc Ropers
Adresse : 10 Place Pobeguin, 56480 Cléguérec, France
Téléphone : 02 97 38 00 15
Nbre d’habitants : 3003
Superficie : 63 km²
Intercommunalité : Pontivy communauté
www.cleguerec.fr
Contact BRUDED : Maïwenn Magnier

Autres expériences de Cléguerec

Alors que la commune construit une maison de santé qui engendre le déménagement des professionnels de santé en dehors du cœur de bourg, les bureaux ainsi libérés deviennent rapidement des lieux investis par de nouveaux professionnels (non médicaux) heureux de s’installer en milieu rural.

En novembre 2018, le réseau rural breton a organisé une journée pour prendre connaissance de deux retours d’expérience d’espaces de travail partagés en milieu rural : celui de Cléguérec (56) ainsi que « Ti numerik » à Rostrenen (22).

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Cleguerec est suffisamment isolé pour offrir de nombreux services à une population stable de 3000 habitants. Maison de santé, pharmacie, commerces de bouche et de proximité, écoles, artisans et nombreuses associations forment un territoire attractif. Depuis la création de la maison de santé, la commune a choisi d’accueillir de nouveaux (et souvent jeunes) professionnels en leur mettant à disposition des locaux, en cœur de bourg.

Un espace de travail partagé dans un ancien local infirmier

En juillet 2017, Cléguérec inaugure une maison de santé regroupant tous les professionnels de santé de la commune, libérant alors le cabinet des infirmiers dont les locaux sont propriété de la commune. Les élus décident dans un premier temps de mettre l’ancien cabinet en « simple » location n’ayant pas particulièrement pensé à son devenir. Il ne trouve pas de locataires intéressés, sauf deux professionnels qui trouvent le loyer trop élevé (360 €/mois).

Le local présente de gros avantages :

  • Situé en cœur de bourg (à proximité des commerces et services)
  • 40 m², en duplex
  • Proche de la salle des fêtes, il bénéficie d’un espace de stationnement important
  • Il a « pignon sur rue », donc une belle visibilité

En parallèle, le Pays de Pontivy lance une étude à l’échelle du territoire sur les espaces de travail partagés. On trouve plusieurs expériences réparties sur la communauté :

  • Rohan : un projet privé (création d’une SCI dans un grand bâtiment)
  • Baud (hors CC, mais proche géographiquement)

De l’idée à la concrétisation

La commune pense alors se lancer dans un tel projet avec le local infirmier. Les élus proposent aux deux demandeurs si cela les intéresse. L’un des deux décline alors que la seconde, une jeune généalogiste, accepte tout de suite, intéressée par l’idée de partager un lieu de travail, de réduire le coût du loyer et être en cœur de ville, proche de son domicile. Il reste deux places à pourvoir. Avant de chercher d’autres candidats, la commune décide d’investir pour remettre le local en état. Celui-ci était déjà adapté au travail puisqu’il accueillait un cabinet d’infirmiers auparavant. Les élus changent le système de chauffage et refont les peintures. Elle choisit ensuite de trouver d’autres locataires (il reste deux places) en mettant des annonces sur le « Bon Coin » et Facebook. Les retours ne se font pas attendre : en moins de deux semaines, deux nouvelles professionnelles sont intéressées dont une architecte coloriste. En février 2018, les trois professionnelles sont installées.

Les conditions d’accueil sont simples :

  • Partage du loyer, évolutif sur 3 ans (pdt 3 ans 80/150/200 € passés à 95/140/170€), charges comprises (eau, électricité, chauffage et internet)
  • Le loyer « évolutif » a pour but de faciliter l’installation de personnes qui démarrent une activité pendant 3 années à l’issue desquelles elles doivent céder la place à de nouveaux locataires.
  • Elles s’assurent l’entretien des locaux (comme les locataires de n’importe quel logement)
  • Le local est loué « nu » ; les professionnels ont apporté leur matériel informatique (dont l’imprimante d’une d’entre elles qu’elles partagent)
  • L’accès à internet est assuré par la commune

 

Les trois professionnelles se sont très bien approprié les lieux et les ont bien aménagés. Les avantages pour elles sont nombreux :

  • Facilite la distinction entre lieu de travail et vie privée (en comparaison au télé-travail chez soi)
  • Permet une vie professionnelle partagée évitant la solitude
  • Être proche de son domicile, évitant les temps de trajets longs
  • La possibilité d’accueillir des clients
  • Permet le choix de vivre et travailler en milieu rural
  • Permet de bénéficier de services minimums

Les avantages pour la commune

  • Accueil de nouvelles activités professionnelles
  • Accueil et maintien de jeunes professionnels
  • Des personnes qui utilisent les services et commerces de la commune
  • Des locaux communaux occupés

Évolutions

  • L’une des personnes souhaite plus d’espace
  • L’espace manque de confidentialité pour certaines activités (pas de salle de réunion)

Le fonctionnement

Il n’a pas été utile de rédiger un règlement intérieur car les trois femmes ont trouvé un fonctionnement harmonieux qui leur convient. Les élus sont beaucoup à l’écoute de leurs besoins. Elles ont fait part rapidement des difficultés à régler un loyer trop élevé (qui a donc été réduit), du manque d’espace aujourd’hui… La question de s’engager à quitter les lieux au bout de trois ans se pose.

Nous sommes attentifs à l’idée d’offrir un cadre de travail à des gens qui veulent travailler en milieu rural, c’est important d’être à l’écoute des porteurs de projet

Xavier Robin, adjoint en charge du suivi du projet

 

Le projet d’un second espace de travail partagé à Cléguérec

Afin de renforcer l’offre de ce service d’espace partagé de travail, la commune a choisi d’investir dans la rénovation de l’ancien logement de fonction de l’école situé à l’étage de celle-ci  afin d’y créer une dizaine de bureaux. Les travaux de rénovation de cet espace devraient démarrer en 2019.

Il ne faut pas attendre d’avoir de nouveaux « clients », c’est clair que c’est un risque. Néanmoins, nous sommes convaincus qu’il est important de développer ce type de dispositifs, ce cadre de travail pour les personnes qui ont choisi d’habiter en milieu rural

Marc Ropers, maire

En savoir plus

Compte-rendu de la rencontre du 20 novembre 2018 organisée par le Réseau rural breton (ci-dessous)

Contact

Marc Ropers, maire et Xavier Robin, adjoint – mairie de Cleguerec – 02 97 38 00 15

 

màj : 8 mars 2019

 

 

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

theix-noyalo_affiche-budget-participatifTheix Noyalo
  Recevez nos Brèves mensuelles !