L’accessibilité à la centralité : priorité de la revitalisation du centre bourg de Guiscriff (56)

Guiscriff Mairie MédiathèqueGuiscriff Mairie Médiathèque

Infos pratiques

Adhérent depuis 2006
Maire : Renée Courtel
Adresse : Place de la Mairie, 56560 Guiscriff, France
Téléphone : 02 97 34 06 46
Nbre d’habitants : 2435
Superficie : 85,46 km²
Intercommunalité : Roi Morvan Communauté
www.guiscriff.fr
Contact BRUDED : Bruno Servel

Autres expériences de Guiscriff

Au cœur d’un territoire rural excentré, la commune de Guiscriff s’est lancée dans une démarche de redynamisation de son centre bourg,  en s’appuyant sur une démarche transversale et participative afin de trouver des réponses innovantes et adaptées à ses particularités

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

C’est une commune vaste (8500 ha) et vallonnée du nord-ouest Morbihan où vivent un peu moins de 2300 habitants répartis entre un bourg étiré vers son ancienne gare et de très nombreux villages. L’activité économique repose sur une agriculture encore dynamique et, surtout, sur l’abattoir Keranna volailles qui emploie 420 salariés. Le territoire de Roi Morvan communauté souffre d’être excentré et de ne pas avoir une centralité qui soit le moteur de son développement. Cela se traduit dans toutes les communes par un vieillissement de la population et une difficulté à conserver services et commerces. Si Guiscriff n’est pas épargnée par ces difficultés, la municipalité en place depuis 2008 a entrepris une démarche participative de redynamisation du centre bourg qui commence à porter ses fruits.

La médiathèque tiers-lieu : un premier projet fédérateur qui a lancé une dynamique participative

Cet équipement ouvert en 2013 est vite devenu le cœur de la vie locale.  Il favorise le lien social en proposant de nombreuses activités culturelles et des activités associatives. Il permet aussi un accès à de nombreux services avec un point CAF, ce qui facilite la vie de nombreux habitants dans une commune aussi excentrée.

La mise en œuvre de ce projet s’est faite de manière participative en associant tous les acteurs locaux à son élaboration. Une démarche qui explique certainement la rapide appropriation du lieu par des acteurs très divers de la commune et de tous âges. Cette réussite collective a généré une culture participative dans la commune sur laquelle s’appuie la municipalité dès qu’elle se lance dans un nouveau projet, en particulier celui de la redynamisation du centre bourg

En savoir plus sur la médiathèque

L’accessibilité à la centralité : axe transversal au projet de bourg

La municipalité a été très vite convaincue de la nécessité d’avoir une vision transversale qui englobe toutes les dimensions d’un bourg dynamique. Elle s’entoure de partenaires neutres (CAUE, l’Agence locale de l’énergie, l’Établissement public foncier, BRUDED)  et fait appel à une équipe d’assistance à maîtrise d’ouvrage (Territoire en mouvement et atelier TerreAterre). Les diagnostics partagés font émerger les problématiques récurrentes des territoires ruraux : problèmes d’accessibilité en tous genres, image dégradée due à la présence de bâtiments vacants et difficultés économiques des commerces. Le fait que le bourg soit très étiré – connexion à la gare transformée en musée du rail- complique la situation et renchérit les projets d’aménagements d’entrées de bourg.

Guiscriff- Revitalisation – Schéma gouvernance

Il en découle un programme dont les projets ont fait l’objet d’une étude de faisabilité technique et financière.  Les premiers chantiers ont consisté à réaménager le secteur devant la mairie et les commerces,  à refaire l’entrée du bourg côté gare. Les agriculteurs ont été consultés et la praticabilité des ouvrages est testée avec leurs engins.

C’est un projet global issu d’une volonté politique et co-construit avec les habitants

Renée Courtel, maire

Resserrement du périmètre de centralité et priorité à l’accessibilité

Le souhait de répondre à l’appel à projets régional ‘’Dynamisme des bourgs ruraux’’ (Région-État-EPF-Banque des territoires) incite la municipalité à resserrer le périmètre de centralité afin d’y concentrer ses efforts et d’y positionner des projets répondent concrètement aux enjeux majeurs : accessibilité, services, commerces et logement.

Guiscriff- Revitalisation-Périmètre de centralité

L’accessibilité est le dénominateur commun de la plupart des projets qui ont été présentés dans le dossier.

  • Accès aux commerces et aux services:  traitement des interfaces voirie/commerce et la mise aux normes des équipements et espaces publics (PMR).
  • Accès aux services publics: développement de permanences au sein de la Mairie
  • Accès aux soins : aménagement des espaces publics pour faciliter les déplacements vers les professionnels de santé
  • Accès aux services avec le projet de micro-crèche
  • Accès au logement : réhabilitation d’une maison au centre bourg, création d’un foyer de jeunes travailleurs avec Action Logement et veille foncière ciblée
  • Accès au transport : transport à la demande et à la participation à la plateforme collaborative OuestGo
  • Accès au numérique : acquisition de matériel dans le cadre de la politique numérique au collège, à la médiathèque avec un conventionnement CAF, formation des agents et développement de la fibre optique

Au final,  la commune a été lauréate de l’AAP 2019 avec une aide de 207 000 € pour les projets considérés comme étant les plus innovants pour une commune rurale.

Micro-crèche, logements pour jeunes travailleurs et tourisme équestre

  • Construction d’une micro-crèche avec éco-matériaux et performance énergétique

Guiscriff- Future maison petite enfance

Cet équipement de 10 places sera situé au cœur de bourg à proximité immédiate de de la médiathèque qui accueille déjà chaque semaine un lieu d’Accueil Enfant Parent, des services publics et privés et des commerces.  Elle sera gérée directement par le service enfance-jeunesse de Roi Morvan Communauté.. Côté matériaux l’extension est en ossature bois, l’isolation est laine de bois et ouate de cellulose. La consommation énergétique sera faible. Le chantier de rénovation extension du bâtiment acquis par la mairie est en cours avec une fin de travaux prévue en fin 2019.

 

Coût total des travaux : 515 000 € HT, avec une participation de la Caf pour 124 000 € ; de la MSA pour 20 000 € ; de l’État, pour 105 000 € ; de l’Europe-Région-Pays pour 97 000 €, sur la partie construction et 12 000 €, pour le mobilier. L’autofinancement s’élève à 157 000 €.

  • Construction d’un foyer des jeunes travailleurs, partenariat-public-privé

L’entreprise Volailles de Keranna (groupe LDC) rencontre des difficultés de recrutement directement liées à l’accessibilité au logement et aux services. Seuls 77 des 417 salariés en CDI vivent sur la commune. Certains salariés ont été surpris en train de camper en plein champ en hiver. Une situation très préoccupante qui inquiète aussi les services de l’Etat. Des bâtiments et terrains acquis par la commune sur l’îlot de l’Ermitage ont représenté une opportunité de créer 6 logements au cœur de bourg dans le bâti existant. Le projet se fait en partenariat avec l’entreprise et Action Logement, un organisme d’utilité sociale qui accompagne les salariés dans leur mobilité résidentielle et professionnelle pour favoriser l’accès à l’emploi. Une étude pré-opérationnelle a été réalisé en collaboration avec le CAUE et la structure qui gère le foyer de Carhaix. La performance énergétique sera aussi une priorité

Les travaux sont prévus en 2020 pour une ouverture fin 2021.  Le projet de rénovation du bâtiment est estimé à 580 000€ inclus la création d’un local commercial.

  • Stratégie territoriale sur le cheval en partenariat avec Le Saint et Roi Morvan communauté

Le territoire de Roi Morvan Communauté est maillé par un réseau de chemins de randonnée de qualité et très fréquentés, notamment par des randonneurs à cheval qui empruntent les sentiers Équibreizh. On y trouve aussi beaucoup de professionnels de l’équitation sur le secteur qui englobe la commune voisine de Le Saint ( également lauréate de l’AAP ‘’Dynamisme des bourgs ruraux’’ en 2019). D’où l’idée développée par les 2 communes de mettre en place une stratégie pour développer le potentiel d’une attractivité basée sur la randonnée équestre, en partenariat avec l’EPCI. Les principales actions sont les suivantes

  • Réunir et fédérer autour du projet les différents acteurs du cheval de la commune et des communes voisines ainsi que certains acteurs départementaux notables
  • Réalisation d’un site internet fédérateur
  • Campagne de communication à destination des cavaliers de randonnée et amateurs de chevaux

Ce projet mutualisé avec Le Saint et Roi Morvan communauté a été estimé à 48 500€

Rédigé en septembre 2019

 

 

 

 

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Ste-Anne d'Auray-Basilique
  Recevez nos Brèves mensuelles !