Saint Aignan (56) : actions et projets pour (re)dynamiser le bourg

Infos pratiques

Adhérent depuis 2008
Maire : Stéphane le Coz
Adresse : Rue de la Mairie, 56480 Saint-Aignan, France
Téléphone : 02 97 27 50 20
Nbre d’habitants : 625
Superficie : 27,33 km²
Intercommunalité : Pontivy communauté
www.saint-aignan56.fr
Contact BRUDED : Maïwenn Magnier

Autres expériences de Saint-Aignan

La commune de Saint Aignan présente un bourg vivant, des habitants et associations très dynamiques, de nombreux jeunes ménages (donc peu d’inquiétude à court terme pour le maintien de l’école qui accueille aujourd’hui 40 élèves), des espaces de nature très vastes (offrant un cadre très reconnu des touristes et visiteurs, une future « réserve biologique intégrale gérée par l’Office national des forêts) et une qualité de vie très recherchée. La commune souhaite maintenir ce dynamisme et les nombreux projets qui fleurissent en témoignent.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

C’est à l’occasion du séminaire annuel de l’équipe de BRUDED que se sont réunis les élus du conseil d’administration pour réfléchir avec l’équipe sur les projets à venir. En 2019, c’est à Saint Aignan (56), petite commune située au bord du lac de Guerlédan, dans le pays de Pontivy qu’ont eu lieu ces journées d’échange fin août. Stéphane Le Coz, maire et Alain Quéré, adjoint ont accueilli l’équipe et ont proposé une visite-découverte de la commune qui a enchanté tout le monde (le beau temps n’a fait que renforcer le côté agréable !)

Les élus ont ainsi présenté les réalisations passées, en cours et futures. Lauréate à l’appel à projet régional sur le dynamisme des bourgs ruraux sur le volet « études » en 2019, la commune va pouvoir mener une étude très aboutie, avec un comité de pilotage composé d’élus, d’habitants, d’associations et de partenaires, dans une démarche participative.

Le maire a présenté la commune dans les grandes lignes : un bourg vivant, des habitants et associations très dynamiques, de nombreux jeunes ménages (donc peu d’inquiétude à court terme pour le maintien de l’école qui accueille aujourd’hui 40 élèves), des espaces de nature très vastes (offrant un cadre très reconnu des touristes et visiteurs, un e future « réserve biologique intégrale gérée par l’Office national des forêts inaugurée le 19 octobre prochain) et une qualité de vie très recherchée. La commune souhaite maintenir ce dynamisme et les nombreux projets qui fleurissent en témoignent.

Des réalisations abouties

Un lotissement en cœur de bourg, inspiré des éco-lotissements d’Hédé-Bazouges et Langouët avec un verger, des noues paysagères, une voirie resserrée… On y trouve 7 lots dont 3 déjà vendus.

Nous mesurons que l’attente de jeunes ménages n’est pas celle que ce lotissement offre, il n’y a pas d’urgence, les lots se bâtissent tranquillement avec des personnes plus isolées qui cherchent la proximité et la convivialité d’un centre-bourg.

Stéphane Le Coz, maire

Un terrain de boules pensé et géré par les habitants

Deux restaurants qui ont rouvert leurs portes depuis quelques années alors que le bourg était « mort ». Un projet privé et une épicerie-bar-crêperie dans un bâtiment, propriété de la commune. le nouveau gérant est arrivé en février 2018 ; le bar et crêperie fonctionnent bien, reste l’épicerie qui mériterait d’être plus étoffée. Les conditions de location ont été revues pour encourager le bon fonctionnement de celui-ci.

>>En savoir plus : page expérience “l’épicerie-bar-crêperie” perdure à Saint Aignan

L’aire naturelle de camping : les sanitaires ont été rénovés en 2019. Afin d’assouplir la gestion du site, ce dernier est en « auto-gestion » : les campeurs ou bivouaqueurs déposent librement dans une caisse fermée prévue à cet effet le montant dû.

C’était un pari de miser sur la confiance et ça a très bien fonctionné. Le coût de gestion d’une telle structure est relativement élevé : le petit investissement nécessaire (une caisse fermée solide) a semblé suffisant. Nous avons récolté 650€ (pour 160 personnes) en 2019 ce qui couvre largement l’investissement et les factures (eau, électricité).

L’observatoire pour les oiseaux au bord du bassin de compensation. Projet porté par EDF (qui gère le barrage) et la commune. L’investissement (aménagement du cheminement + observatoire en bois) était de 15 000 € (dont le tiers pris en charge par EDF)

>>En savoir plus : Brève de l’inauguration observatoire

La cantine « bio-locale » partagée avec Neulliac et Kergrist, les communes voisines. La cantine se situe à Neulliac et les deux autres communes sont livrées en liaison chaude grâce à un véhicule adapté, acheté par la commune de Saint Aignan.

Les parents ont soutenu cette démarche et n’ont jamais émis de réticences concernant le prix : la qualité des repas est largement reconnue !

>>En savoir plus : page expérience Du bio à la cantine pour plusieurs communes

La maison des gens ‘Ti an Dud” inaugurée en 2017 a permis d’effacer une “verrue” en cœur de bourg et d’offrir un local pour les associations et particuliers souhaitant un lieu de travail et de rencontre. Situé à côté du bar-restaurant-épicerie, il bénéficie de la terrasse entre les deux bâtiments.

>>En savoir plus : page expérience “maison de gens – Ti an Dud”

Des projets en cours

Un réseau de chaleur granulé bois entre l’école, la salle polyvalente et la mairie. Suite à la panne de l’ancienne chaudière électrique (panneaux plafond, 30 ans), la commune travaille avec le conseil en énergie partagée de Pontivy communauté pour trouver la meilleure solution. La chaudière principale et les sous-modules seront installés d’ici la fin de l’année ; le réseau sous-terrain permettra de conjuguer les travaux nécessaires sur le réseau d’eau potable et sur l’enfouissement du réseau électrique (qui va mettre fin aux nœuds de la rue de la mairie et du presbytère). Coût prévisionnel : 101 K€ dont 80% devraient être couverts par des subventions (40% DSIL, 32% Département et 8% Pontivy co.)

Enfouissement réseau électrique, 2è phase > financé à moitié par Morbihan énergie (coût total : 165 K€)

Des projets futurs

Dans le cadre de l’étude qui sera menée en 2019/20, de nombreux projets sont envisagés :

la rénovation de bâtis anciens et abandonnés : l’ancienne école Ste Tréphine (dont l’acquisition par la mairie n’est pas aboutie suite à une procédure non adaptée), l’ancien presbytère : futurs logements, tiers-lieux, accueil d’artistes, espaces travail partagés ?…

création de cheminements vers les berges du Blavet (accès PMR, platelage…)

– réflexion autour d’une place publique ?

-…

>>En savoir plus : le projet “cœur de bourg” // appel à projet régional 2019

La municipalité appuie fortement le projet sur une dynamique participative. Les habitants sont invités à proposer des idées et leurs compétences pour avancer. Une première réunion publique et une balade présentant les projets a eu lieu en mai 2019 ; une seconde est prévue en septembre.

>>En savoir plus : brève “réunion-balade avec les habitants – juin 2019”

Le premier COPIL suite à l’annonce de l’accord de subvention régional (30 K€/appel à projet « dynamisme des bourgs ruraux) s’est réuni le 3 septembre et a abordé la rédaction du cahier des charges pour le recrutement d’une équipe de maîtrise d’œuvre (architecte, sociologue, paysagiste, dévpt durable, biodiversité, approche participative…) en charge de l’étude.

Une journée de visites de communes qui mènent des projets de manière « participative » organisée par BRUDED à la demande des élus est envisagée : Laurenan, Bouvron, Guiscriff, Mellionnec…

affaire à suivre…

rédigé : sept 2019

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

le-juch_2019-03-25le-juch_2019-03-25
le-juch_2019-03-25-3le-juch_2019-03-25-3
le-juch_2019-03-25
Guiscriff Mairie MédiathèqueGuiscriff Mairie Médiathèque
  Recevez nos Brèves mensuelles !