Landeda (29) sollicite les habitants pour des aménagements d’un sens unique sur le port

landeda_terrasse-aber-wrach-2020-_4b
landeda_terrasse-aber-wrach-2020-_3b
landeda_terrasse-aber-wrach-2020-_1b

Infos pratiques

Adhérent depuis 2015
Maire : Christine Chevalier
Adresse : 61 Ti Korn, 29870 Landéda, France
Téléphone : 02 98 04 93 06
Nbre d’habitants : 3603
Superficie : 10,98 km²
Intercommunalité : Communauté de communes du pays des Abers
www.landeda.fr
Contact BRUDED : Maïwenn Magnier

Autres expériences de Landéda

Le confinement de mai 2020, assorti de nombreuses mesures de sécurité sanitaire et de distanciation, mettait alors à mal le travail des restaurateurs et autres commerces accueillant du public, surtout dans la période touristique qui arrivait à grands pas. C’est dans ce contexte que les élus de Landéda ont réfléchi et mis en place en moins d’un mois des aménagements le long des bars, restaurants et autres commerces situés sur la route du port de l’Aber Wrac’h et ont sollicité les habitants pour pérenniser le projet

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

Le contexte sanitaire nous a permis de proposer des aménagements auxquels nous pensions déjà depuis longtemps. Le front de mer à l’Aber Wrac’h était réservé à la mer et aux véhicules qui s’y rendaient : il était temps de redonner une juste place aux piétons et aux vélos, côté « terre » où se situent commerces de bouche et touristiques.

Alexandre Treguer, adjoint aux travaux

Plusieurs aménagements ont dès lors été réalisés

  • Rétrécissement et mise en sens unique de la voirie (pour automobiles) permettant une meilleure cohabitation des voitures, vélos et piétons ; Les vélos et piétons pouvant circuler dans les deux sens ;
  • Installation de trois terrasses en prolongement des 6 cafés et/ou restaurants (120, 60 et 50 m²) ;
  • Installation de 8 tables de pique-nique en bois (et poubelles bois) sur les espaces enherbés du port pour une mise à disposition des vacanciers ou des bars/restaurant en prolongation des terrasses.

L’expérimentation de mise en sens unique de la rue Ar Palud et de la route de la Baie des Anges suivait deux objectifs : libérer de l’espace sur la chaussée pour l’aménagement de terrasses pour les commerces et faciliter la déambulation piétonne et cycliste. La décision de réaliser ces installations a été faite en concertation avec les commerçants, dans des délais très courts, les élus étant très réactifs. Les matériaux et l’embauche d’une entreprise pour leur réalisation ont été faits dans la foulée. L’ensemble des aménagements étaient opérationnels mi-juillet. Le coût total était d’environ 40 K€ HT (pris en charge intégralement par la commune). Un arrêté municipal de circulation a été promulgué jusqu’au 30 septembre 2020.

La reprise des activités économiques dans un contexte sanitaire tendu a été grandement facilitée par l’aménagement de ces terrasses permettant la « distanciation sociale ». Un restaurateur a même pu embaucher un saisonnier pour faire face à l’afflux touristique.

L’image de ce secteur de la commune a été redynamisée grâce à ces terrasses et tables extérieures et à l’emprise routière réduite : cela redonne vie à des lieux jusque là plutôt réservés aux voitures. On est pleinement satisfaits de cette expérience menée, tant sur les aménagements que sur les retours des habitants nous confortant dans nos choix.

Alexandre Treguer, adjoint aux travaux

 

Une enquête pour aller plus loin

Si ces aménagements ont été réalisés très rapidement, les élus se sont engagés à solliciter l’avis des usagers, habitants permanents (et secondaires) et visiteurs à l’issue de la saison estivale pour mesurer l’intérêt ou non de pérenniser l’aménagement du sens unique à l’Aber Wrac’h. C’est ainsi qu’une enquête a été rédigée à l’attention de qui voulait bien y répondre.

L’enquête s’est déroulée du 10 au 23 septembre 2020 avec une version numérique (formulaire Google) et une version papier glissée dans le bulletin municipal de septembre (+ 1500 exemplaires distribués). En plus des réseaux sociaux, la commune en a également fait la promotion dans la presse locale. Les coordonnées des enquêtés étaient obligatoirement renseignés afin d’éviter qu’une même personne se permettent de répondre de multiples fois et puisse ainsi tronquer les résultats.

Les résultats ont été communiqués dès le 2 octobre dans le bulletin municipal. La commune a reçu 205 réponses, ce qui est considéré comme un bon retour par rapport à d’autres enquêtes réalisées précédemment. Les personnes sondées étaient majoritairement de Landéda, cinq réponses ont été apportées par des habitants de Lannilis ou autres communes françaises. L’âge ou la catégorie socio-professionnelle n’étaient pas demandés. 70%  des personnes sondées se sont dites très satisfaites de ces aménagements à sens unique alors que 10% des répondants ne le souhaitent qu’en été et 18% souhaitent le retour à double sens. Au final, cette forte majorité conforte le choix des élus. Une partie du questionnaire plus qualitative permettait aux enquêtés de proposer des idées pour les aménagements futurs > ces résultats non communiqués publiquement ont fait l’objet d’une présentation au sein de la commission travaux qui va s’en inspirer à l’avenir.

Quelques critiques plus négatives ont été exprimées bien que très minoritaires > des questions sur la sécurisation entre vélos et automobiles, l’embellissement…

L’arrêté municipal a ainsi été prolongé jusqu’au 31 décembre pour laisser le temps d’envisager les aménagements plus pérennes.

Les suites à donner

Le CAUE du Finistère a été sollicité pour réfléchir à l’aménagement d’un secteur particulier dans une vision à plus long terme > embellissement, sécurisation et réflexions autour des flux routiers qui se voient modifiés par cette mise en sens unique. Une étude plus approfondie devra sans doute être réalisée ensuite.

Les contraintes devront être prises en compte :

  • La traversée du secteur par une ligne de Bus départementale et les professionnels ostréiculteurs et leurs engins volumineux
  • Situé à proximité de l’abbaye des Anges et des terrains du Conservatoire du littoral, les avis conjoints de l’ABF et du Conservatoire seront nécessaires : ils seront garants d’un bon projet.
  • L’enfouissement des réseaux devra être poursuivi (avec l’aide du SDEF 29)
  • La gestion de l’eau potable et l’assainissement revient à la Communauté de communes du Pays des Abers

Afin de pérenniser les aménagements de terrasses qui empiètent sur le domaine public, une autorisation d’occupation temporaire (AOT) sera demandée. Des conventions avec les commerçants permettront aussi de bien border le rôle de chacun :

  • entretien quotidien > commerçants
  • réparations, gestion des parties « cachées » (réseau eau pluviale) et entretien long terme > municipalité/services techniques

Et les habitants ?

Si le besoin se fait sentir, la commune réitèrera ce type d’enquête. Ce n’est pas la première fois que les élus y recourent (cf. la maison des services publics notamment). L’expérience est concluante.

En savoir plus

L’enquête : en ligneversion papier

Les résultats de l’enquête : bulletin municipal Landéda – octobre 2020

Contacts

Alexandre Treguer, adjoint aux travaux – Jeanne Fauvel, responsable service citoyenneté et suivi de projets – 02 96 04 93 06

 

 

 

 

rédaction : 4 novembre 2020

 

 

 

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Saint-Juvat école en terre porteuseSaint-Juvat école en terre porteuse
  Recevez nos Brèves mensuelles !