L’éco-cité du Pré Vert à Saint-Nolff (56)

Saint-NolffSaint-Nolff
Saint-NolffSaint-Nolff
Saint-NolffSaint-Nolff

Infos pratiques

Adhérent de 2006 à 2015
Maire : Nadine Le Goff
Adresse : Place Pédraias de San Estehan, 56250 Saint-Nolff
Téléphone : 02 97 45 47 59
Nbre d’habitants : 3887
Superficie : 26 km²
Intercommunalité : Golfe du Morbihan - Vannes agglomération
www.saint-nolff.fr
Contact BRUDED : Ivana Potelon

Autres expériences de Saint-Nolff

Pour cette commune située dans de la 1ère couronne de Vannes, soumise à une forte pression foncière, le défi des élus a été de construire une éco-cité conçue de manière à minimiser son impact sur l’environnement. Sources d’inspiration : les opérations pilotes de Silfiac, Langouët et Bazouges… bien connues du réseau !

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

De par sa situation aux portes de Vannes, bien desservie par de nombreux axes de transit, Saint-Nolff est une commune attractive. L’enjeu : maîtriser la forte croissance, qui entraîne une hausse des prix du foncier. Depuis 1997, elle s’est engagée à utiliser les ressources naturelles de façon raisonnée et à mettre en œuvre une politique de développement durable et solidaire. Dans cette logique, la commune est entrée depuis 2005 dans une démarche Agenda 21, véritable armature de tous les projets de la commune sur le foncier, l’animation locale, le développement urbain, …

Objectifs et méthode

Les premières réflexions sont engagées courant 2005 pour lancer une opération en frange du bourg. Ambition de départ : maîtriser le projet pour réaliser une opération d’aménagement exemplaire en termes d’habitat durable, et d’assurer les mixités sociales, générationnelles, fonctionnelles, formelles… « Si les promoteurs étaient venus, nous aurions dépassé les 5000 habitants », déclare le maire (3887 hab au dernier recensement). Cette maîtrise publique garantit également le contrôle des coûts de réalisation et de vente. Un comité de pilotage est formé pour travailler sur le projet. Il est composé du maire, de 6 conseillers municipaux, de 3 membres du COPIL de l’Agenda 21 et du Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Golfe du Morbihan. La commune a choisi d’être accompagnée par la Société d’Economie Mixte du Morbihan EADM, qui assure une double mission : dans le cadre d’un mandat d’études, elle conduit la conception du projet pour le compte de la commune, et joue également le rôle d’Assistant à Maîtrise d’Ouvrage. « Les petites communes ne disposent pas d’ingénierie ni de services techniques en interne. Des réseaux de collectivités (BRUDED par exemple) peuvent aider et mutualiser et faire connaître des expériences ; des organismes tels que les SEM d’aménagement peuvent apporter leurs compétences à l’occasion de projet opérationnels », précise Joël Labbé. EADM est par ailleurs intervenue pour l’acquisition des terrains, en prenant en charge leur achat et le portage financier du projet.

Choix d’urbanisme

  • Morphologie : « comme un village ». La densité et la logique d’économie propre au bourg ancien sont réinterprétées, en dessinant ici une continuité de maisons mitoyennes qui structurent les ruelles et préservent l’intimité. Forme et taille des parcelles sont variables et aléatoires, pour des maisons disposées de façon irrégulière et sans vis-à-vis.
  • Mobilité : le retrait de la voiture. Le quartier est à dominante piétonne pour l’assurance de la tranquillité. La voiture est laissée à la porte de l’éco-cité, organisée autour d’un maillage de ruelles non calibrées, venelles sinueuses et sentiers (4 parkings mutualisés en périphérie, avec 60 m maximum à parcourir).
  • Mixités sociales et fonctionnelles : l’éco-cité prévoit 30% de logements sociaux et 8 lots pour des activités artisanales et des professions libérales. Des espaces collectifs autogérés y seront amé- nagés, lieux d’échanges et de partage.
  • Paysage : un labyrinthe vert. Les habitants bénéficieront de jardins protégés des vents et des regards, avec des arbres et haies bocagères en guise de clôtures. Des jardins familiaux et des vergers collectifs seront également aménagés.
  • Energie : au programme, densité et mitoyenneté, orientation sud sur les jardins, plantations d’arbres selon les feuillages et l’ombre portée, et logements BBC.
  • Architecture : la diversité est encouragée « L’idée est de mettre de la poésie dans ces nouveaux quartiers » (Bernard Menguy, architecte conseil).
  • Gestion de l’eau : le taux d’imperméabilisation a été minimisé, les eaux de toiture seront récupérées pour des usages variés, les eaux de voiries gérées par un réseau de fossés et noues paysagères, et les traitements phytosanitaires seront interdits.

Chiffres clefs

  • Superficie de l’opération = 5,7 ha
  • 130 logements, maisons individuelles et petits collectifs
  • Nombre de logements sociaux prévus : 30%
  • Superficie moyenne des lots individuels = 320 m² (de 160 m² à 600 m²)
  • Nombre de logements à l’hectare brut (densité) = 23 log/ha
  • Superficie des espaces verts collectifs = 1,5 ha (27%)
  • Superficie des espaces verts, publics et privés = 70%
  • Prix de vente du m² = 110€/m² en lots libres, 70€/m² pour les logements sociaux.

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

LauzachLauzach
LauzachLauzach
LauzachLauzach
La grigonnaisLa grigonnais
  Recevez nos Brèves mensuelles !