Mini station de phyto-épuration à Saint-Médard-sur-Ille (35)

Saint medard sur ille station épurationSaint medard sur ille station épuration

Infos pratiques

Adhérent de 2008 à 2017
Maire : Noël Bournonville
Adresse : 2 Rue de la Mairie, 35250 Saint-Médard-sur-Ille, France
Téléphone : 02 99 55 23 53
Nbre d’habitants : 1323
Superficie : 18 km²

www.saint-medard-sur-ille.fr
Contact BRUDED : Mikael Laurent

Autres expériences de Saint-Médard-sur-Ille

L’assainissement du village de la Haute Touche (29 habitations) s’avérait un véritable casse tête. Les contraintes (distance, passage du canal d’Ille et Rance et de la voie ferrée) empêchaient tout raccordement à la station communale existante.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience
Si quelques habitants avaient réalisé leur assainissement autonome, la majeure partie attendait une solution de la municipalité, d’autant que certaines n’avaient pas suffisamment de terrain, ou de capacité financière pour le réaliser.La municipalité a décidé de confier à un bureau d’études spécialisé (EF Etudes – Saint Germain sur Ille) la réalisation d’une étude visant à :
– vérifier l’état des équipements individuels
– analyser la possibilité technique et financière de réhabiliter les assainissements non collectifs
– étudier la possibilité technique et financière de réaliser une station d’une capacité de 100 « équivalent habitants »Pour affiner la solution d’une station sur lits plantés de roseaux, système retenu pour son caractère plus écologique et son intégration dans le paysage, la municipalité s’est entourée d’une assistance à maitrise d’ouvrage (Bureau d’études 2LM – La Haye Fouassière). Le bureau d’étude a étudié en détail les besoins en terme de raccordement, regards… et de dimensionnement de la future station puis assisté la commune pour la rédaction de l’ensemble des pièces techniques (CCTP, CCAP…) nécessaire au lancement de l’appel d’offre aux entreprises, scindé en 3 lots :
– La réalisation de la station, réalisée par la SADE
– Le réseau de collecte puis la réfection de la voierie, réalisé par SATEC
– Le contrôle de l’installation

Fonctionnement

Le fonctionnement de la station est simple : les eaux usées rejoignent par gravitation l’un des 3 bassins sur graviers planté de roseaux du 1er étage fonctionnant alternativement. Puis un filtre sur sable planté de roseaux situé au 2ème étage finalise l’épuration de la matière organique par les plantes.
Le basculement d’un bassin à un autre, est réalisé tous les 3-4 jours (lundi-jeudi), par un agent communal se déplaçant brièvement sur place. Une visite qui permet également de vérifier que tout fonctionne bien. Une fois épurée, les eaux
s’infiltrent dans le sol par un tuyau drainant puis par une petite noue.
Tous les ans, à partir de la deuxième année d’exploitation, une coupe des roseaux (faucardage) sera réalisée, avec une valorisation possible en filière agricole ou bois-énergie.

Retour après 3 ans de fonctionnement

Le jeudi 21 mai 2015, la municipalité de Saint-Médard-sur-Ille accueillait un petit groupe d’élus de Baulon pour leur faire un retour sur la mini-station de phyto-épuration, mise en place il y a 3 ans. Ce système de traitement  sur filtre plantées de roseaux avait été choisi par la municipalité comme solution d’assainissement pour une trentaine de maisons d’un village, non raccordable à la STEP existante. Guillaume Boulassier, adjoint en charge de l’assainissement, a dressé un petit bilan. Le principalbémol, mais qui reste mineur,concernele système de comptage de la bâchée. « le site n’étant pas raccordé électriquement,le comptage des effluents est réalisé par incrémentation du nombre de bâchée. L’entreprise a proposé dans son offre un système sur batterie. Avec l’oxydation, la batterie se décharge et l’appareil électrique dysfonctionne. L’idéal serait un système mécanique, tout simple ».  D’un point de vue de l’efficacité,  « la station réalise de bons résultats sur la DBO, les matières en suspension et sur l’oxygénation de l’azote ammoniacal transformé en nitrate. Par contre, ce type de station ne génère pas d’abattement sur l’azote et le phosphore, ce qui n’est pas une obligation compte-tenu de son dimensionnement mais pourrait poser problème en zone sensible». La maintenance nécessite deux visites par semaine (30 min  et 1h), jugée tout à fait acceptable,  « pour assurer le basculement des vannes pour changer de bac, le nettoiement des bâches au jet, le vidage du dégrilleur manuel et réaliser une mesure de contrôle avec un test bandelette ».  Pour la fauche annuelle des roseaux, réalisée en février, la municipalité a essayé plusieurs techniques.« Le rotofil génère pas mal de projections. Un outil artisanal type faucille ou faux semble mieux adapté ». Au final,« c’est l’entretien des espaces verts, avec le flocardage des roseaux, qui prend le plus de temps » indique l’élu quise dit par ailleurs « globalement très satisfait du fonctionnement de la station ». L’élu conseille par ailleurs le CCTP « trèscomplet »réalisé par le Cemagref,pour les communes qui souhaiteraient réaliser une opération du même type et insiste sur l’importance de la granulométrie du sable,« prépondérant pour le bon fonctionnement de la station ».

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Saint medard sur ille salle polyvalenteSaint medard sur ille salle polyvalente
Saint-Médard-sur-Ille écoleSaint-Médard-sur-Ille école
Saint-Médard-sur-Ille écoleSaint-Médard-sur-Ille école
Saint-Médard-sur-Ille écoleSaint-Médard-sur-Ille école
  Recevez nos Brèves mensuelles !