Infos pratiques

Adhérent depuis 2011
Maire : Fabienne Cottais
Adresse : Le Bourg, 35550 Saint-Ganton, France
Téléphone : 02 99 08 78 69
Nbre d’habitants : 434
Superficie : 14 km²
Intercommunalité : Redon Agglomération

Contact BRUDED : Mima Gales

Autres expériences de Saint-Ganton

Lorsque le territoire commence à s’intéresser à la question de l’éolien, la commune de Saint-Ganton réagit très vite et décide de s’impliquer fortement afin de favoriser l’émergence d’un parc éolien citoyen.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette expérience

En 2009, Pipriac communauté identifie les zones de développement éolien (ZDE) sur Saint-Ganton. Elle est validée par Pipriac Communauté et par la commune de Saint-Ganton. À partir de ce moment-là, pour éviter un projet privé externe, la commune décide qu’un parc éolien ne pourra se faire qu’à la condition que ce soit un parc citoyen. Le maire de l’époque, Bernard Gefflot, entreprend d’aller rencontrer tous les propriétaires potentiellement concernés pour échanger avec eux et leur proposer de réserver leurs terrains à un futur projet ancré localement et impliquant les citoyens.

Un parc éolien citoyen ?

C’est un projet ancré localement, porté par les citoyens du territoire, financé par les habitants et les collectivités locales. La finalité n’est pas spéculative, la rémunération du capital est limitée et une partie des bénéfices est affectée à des actions pédagogiques de réduction des consommations d’énergie. La gouvernance et les retombées économiques sont locales. Le but de ce parc est de contribuer à la transition énergétique du territoire en produisant de l’énergie renouvelable localement pour environ 5000 habitants et à sensibiliser sur les économies d’énergie.

Le rôle de la commune ?

En 2014, le conseil municipal est élu sur un programme incluant ce projet. Se met alors en place une commission extra-municipale composée d’élus et de citoyens qui travaille sur le parc éolien et fait réaliser une étude de faisabilité : le projet est viable. L’association EPV et le réseau Taranis accompagnent le territoire à l’émergence du projet. En janvier 2018, citoyens bénévoles et élus de la commune créent l’association « Saint-Gant’éole citoyen ». La commune et l’association s’occupent de signer les promesses de bail avec les propriétaires et fermiers sur la zone identifiée (zone très morcelée, une vingtaine de parcelles pour 17 propriétaires différents). Tous n’acceptent pas, ce qui resserre un peu les possibles, mais laisse tout de même l’espace suffisant pour implanter le parc éolien.

En juin 2019, l’association Saint-Gantéole créé la SAS Landiset (Société par Actions Simplifiée) qui va porter financièrement le développement du parc. Les dernières élections municipales renouvellent fortement l’équipe municipale. Seule Fabienne Cottais, adjointe de 2014 à 2020, poursuit son engagement et devient maire en 2020. Mais le projet est bien connu localement, les nouveaux élus sont partants et s’investissent pour accompagner le projet. Marc Christie, nouveau 1er adjoint est également recruté pour prendre la vice-présidence de l’association Saint-Gantéole. Les élus s’impliquent pour aller présenter le projets aux communes voisine

Une gouvernance citoyenne et territoriale très forte

Pour ce parc éolien, la commune percevra des taxes par le biais de l’intercommunalité. La commune étant actionnaire du parc, elle recevra aussi des dividendes. Le projet, en apportant une dynamique sur la commune amènera aussi un accompagnement sur la maîtrise et l’économie de l’énergie pour les habitants. Pour les habitants qui investissent, les retours des dividendes, proportionnels aux montants investis, seront aussi autant de richesses qui restent sur le territoire. Le projet est porté par l’investissement des citoyens, la commune de Saint-Ganton, les associations Énergies Citoyennes en pays de Vilaine et Saint-Gant’éole Citoyen, Redon Agglomération, la société d’économie mixte bretillienne (SEM) Energ’IV, la société ENERCOOP Bretagne et la société d’investissement bretonne Breizh’Energies. On ne compte pas d’investisseur industriel dans le projet.

La gouvernance de la société d’exploitation est assurée par des acteurs locaux de façon démocratique et transparente avec des garanties sur le maintien dans la durée et la finalité du projet. Une attention particulière aux équilibre entre collèges citoyens et élus. La voix n’est pas proportionnelle au financement.

La société LANDISET est composée d’actionnaires répartis en collèges :

  • Un collège représentant les citoyens
  • Un collège représentant les acteurs de l’énergie citoyenne
  • Un collège représentant les collectivités
  • Un collège représentant les acteurs de l’investissement territorial

Les décisions importantes sont prises par l’assemblée générale de la société et les décisions courantes sont prises par le conseil de direction composé de représentants des différents collèges nommés lors de l’assemblée générale.

                  Financement                                                         Gouvernance

Avancement du projet

Le projet se décline en trois phases :

  • Phase 1 : la mise en place du projet. Cette phase comprend l’émergence du projet, et le développement avec les études techniques et environnementales, le foncier, la communication et la mobilisation citoyenne ;
  • Phase 2 : la construction du parc. Cette phase est financée à 20% par les acteurs du territoire et 80% par emprunt bancaire
  • Phase 3 : l’exploitation. Cette phase comprend la génération des revenus et l’entretien du parc éolien.

En avril 2021, le projet est encore en phase de développement. Celle-ci coutera 360 000 € pour la réalisation des diverses études, dont une sur l’aspect géobiologie, qui n’est pas obligatoire, mais qui peut permettre d’éviter des problématique de nuisance à postériori. Ainsi, en plus de réaliser des études pour optimiser l’implantation des machines et de formuler des préconisations lors de la construction, le géobiologue fera des mesures préalable au niveau des habitations et exploitations riveraines.

L’appel au financement citoyen est lancé depuis novembre 2020, et durera jusqu’en juin 2021. En avril 2021, près de 140 000 € ont été collecté, dépassant les objectifs initiaux évalués à 120 000€. La moitié des investisseurs sont de très grandes proximité, le montant moyen par investisseur reste modeste avec 1200 €. En juin 2021, un dossier sera déposé et présenté dans chaque commune voisine par les élus de Saint-Ganton. D’ici là, du porte à porte est réalisé auprès des habitants riverains. Puis le dossier complet et dépôt de permis sera déposé en préfecture en juillet ou septembre 2021.

Pour en savoir plus :

Documents techniques

Expériences similaires

Ils nous soutiennent

Le Sel-de-Bretagne Musée AulnetteLe Sel-de-Bretagne Musée Aulnette
Le Sel-de-Bretagne Maison des associationsLe Sel-de-Bretagne Maison des associations
plerguer lotissement privéplerguer lotissement privé
lotissement privé plerguerlotissement privé plerguer
plerguer lotissement privé clôturesplerguer lotissement privé clôtures

Abonnez-vous à nos Brèves mensuelles

Recevez les actualités du réseau, des adhérents et de nos partenaires ainsi que des invitations aux événements régionaux

  Recevez nos Brèves mensuelles !