Tiers-lieux en milieu rural : quel rôle des collectivités locales ?

Expérience > Tiers-lieux en milieu rural : quel rôle des collectivités locales ?

Dans le cadre de la Rencontre “Tiers-lieux : les territoires en action” organisées par Pekea, le CD35 et BRUDED qui s’est déroulée 2 décembre 2021, BRUDED organisait une table-ronde sur le thème « Tiers-lieux en milieu rural : quel rôle des collectivités locales ? ».

Une analyse des Tiers-Lieux à l’échelle européenne

La journée a été introduite par Pascal Glémain et Anne-Laure Peyrou de l’université de Rennes qui ont présenté de concert les premiers résultats du projet de recherche  Péri#work financé par l’agence nationale de la recherche sur : l’analyse comparée de tiers-lieux à l’échelle européenne et le lien avec la question des mobilités -> lien vers le diaporama de présentation

Une table-ronde sur le rôle des collectivités locales

La table-ronde a permis d’évoquer deux postures de la collectivité :

Si la collectivité est sollicitée par une initiative (associative, coopérative, ….), comment elle l’accompagne ?

ex : Guipel (35) : « Un café des possibles », la collectivité crée les conditions favorables de reprise d’un commerce de proximité sous statut coopératif – témoignage de Isabelle JOUCAN, Maire
ex : Pancé (35) : Pilote d’un projet de revitalisation en cœur de bourg, la municipalité soutient l’émergence et l’hébergement provisoire du nouveau « CAP – café associatif de Pancé »  avant son transfert dans un nouveau bâtiment en cours de construction – témoignage (annulé pour raisons de santé) de Jean-François PILARD, Maire
ex : Saint-Sulpice la-Forêt (35) : Après une succession de reprises, la municipalité lance un appel à projet  destiné à des personnes ayant une expérience du commerce en milieu rural et de l’économie sociale et solidaire avec l’objectif de trouver une offre diversifiée qui réponde aux attentes des habitants en termes de services – témoignage de Yann HUAUME, Maire

Si la collectivité pilote, comment elle implique les habitants et acteurs de la commune ?

ex : Brécé (35) : Propriétaire des murs de l’ancienne épicerie en cœur de bourg, la collectivité implique les citoyens dans la définition du besoin et lance un appel à projet pour impulser un nouveau  projet – témoignage de Marie-Jo Pédrono, 1ere adjointe
ex : St Aubin du Pavail-Chateaugiron (35) Devenue trop petite et difficilement accessible, la collectivité crée et anime avec un groupe de bénévoles la nouvelle médiathèque tiers-lieu « Phileas Fog  – témoignage (annulé pour raisons de santé) de Gildas CARILLO, Responsable de la médiathèque.
Dans les faits, les deux postures (commune qui pilote en impliquant / ou commune qui soutient un projet piloté par d’autres)  ne sont pas si cloisonnées. Dans bien des  cas,  il y a une forme de co-engagement des parties pour que le projet fonctionne
  • A Guipel, la commune est sociétaire de la SCIC, elle a élargi le trottoir devant le café dans le cadre de l’aménagement du bourg pour favoriser l’extension de la terrasse…
  • A Pancé, la collectivité pilote le projet de construction d’un nouveau lieu pour héberger le CAP, dont elle a appuyé l’hébergement provisoire dans un ancien restaurant privé
  • A Saint-Sulpice-la-Forêt, c’est le rachat des murs par la  municipalité  puis le lancement d’un appel à projet qui a permis le développement du Guibra. La commune a financé à deux reprises des travaux d’amélioration de l’espace.
  • A Brécé, la commune, propriétaire d’un local commercial en cœur de bourg travaille aujourd’hui main dans la main avec une association d’habitants pour concrétiser le projet
Le Mené - Géotexia_méthanisation
convention bailconvention bail

Abonnez-vous à nos Brèves mensuelles

Recevez les actualités du réseau, des adhérents et de nos partenaires ainsi que des invitations aux événements régionaux

  Recevez nos Brèves mensuelles !